Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 octobre 2013 7 13 /10 /octobre /2013 15:35

Un article sur un site dédié à l'emploi... mais qui parle d'un site de rencontres: tiens donc!

C'est que les créateurs de ce dernier font totalement le parallèle entre la recherche d'un compagnon et un recrutement.

Vous pourrez vous dire: "berk!": on ne vous donnera pas tort; ne pas vous inscrire sur ce site-là: ce n'est pas le but.

Mais la question que celà illustre n'est peut-être pas à balayer d'un revers de main...

 

Source: www.cadremploi.fr/editorial/actualites/edito/detail/article/job-me-tender-chasser-l-amour-comme-une-pro-des-rh.html

 

"

La cuisine du recrutement a, entre autres mérites, le pouvoir de s’accommoder à toutes les sauces. Y compris aux pires brouets. Le dernier ragoût en date s’appelle Job Me Tender. Que ceux qui s’attendent à trouver un boulot sur ce site remballent leur CV. C’est indiqué dès la page d’accueil : il s’agit d’un « site de rencontres où les femmes célibataires recrutent les hommes en quête d'amour avec les méthodes des DRH. »

Et toute la panoplie des relations amoureuses défile, en filant la métaphore du boulot. Une relation d’un soir ? Un stage, évidemment. Une relation courte ? Un CDD forcément. Quand elle devient sérieuse, on signe un CDI et quand on se marie, on est partant pour une fusion-acquisition. Pas moins.

Evidemment, la seule question qui vaille face à cette énième start-up au concept si décalé, si original et si fun, c’est « pourquoi ? » La réponse est livrée par Marie Mure-Ravaud, sa fondatrice : « Trouver un homme avec qui partager ma vie, c’est pour moi aussi important qu’embaucher un nouveau PDG si j’étais à la tête d’une multinationale. Et cela relève d’un processus de sélection tout aussi poussé. » Sûr. Il faut « gérer » sa vie amoureuse comme sa carrière, « embaucher et sélectionner » son futur amant, compagnon, mari comme un collaborateur. Le potentiel de séduction remplace le potentiel de compétences. La recherche d’un boulot, serait donc, pour Marie, du même tonneau que la recherche d’un boy-friend. Une idée à peu près aussi terrifiante que l’inverse.

Et si les candidats devaient agir avec les recruteurs selon un processus de drague classique ? On se croiserait, on s’apprécierait du regard, on irait boire un verre, on irait dîner, on se ferait une toile, un concert de rap ou un opéra, et on conclurait en signant un contrat de travail. Stupide et contre-productif ? Autant qu’une fusion-acquisition de mariage signée sur la base d’un CV amoureux et d’un entretien de recrutement câlin.

Le constat, et le refus, de ce type de mélange des genres est bien sûr éminemment réac. Mais le pire n’est pas dans le rejet qu’il peut inspirer. Mais dans le constat qu’il est en partie vrai. Et qu’il existe depuis que l’amour et le boulot existent. Que d’un côté comme de l’autre, on se marie et l’on travaille ensemble pour des affinités et des compétences objectives. Elles sont inconscientes dans une relation amoureuse, et formalisées dans une relation de travail. Mais on fait aussi un bout de chemin ensemble dans la vie et au boulot pour des raisons totalement affectives. Et dans ce cas, c’est en entreprise que l’inconscient joue à plein. Et dans la vie qu’elle est consciente. S’en douter est une chose, l’appliquer comme Job me Tender en est une autre. Qui fait frémir.

Sylvia Di Pasquale @ Cadremploi.fr

"

Repost 0
Published by celibataire catholique - dans La rencontre de l'autre
commenter cet article
14 janvier 2013 1 14 /01 /janvier /2013 12:57

Sources:

http://www.rue89.com/rue69/2012/12/26/so-romantic-aux-usa-passe-ses-pretendants-au-test-de-dettes-238124

 

basé sur:

http://www.nytimes.com/2012/12/26/business/even-cupid-wants-to-know-your-credit-score.html?smid=tw-share&_r=0

L’alchimie était là, mais le premier rendez-vous de Jessica LaShawn a tourné court, la faute à un passé bancaire trop chargé. Dans l’article « Perfect 10 ? Never Mind That. Ask Her for Her Credit Score » (« Elle est canon ? Peu importe. Demandez-lui sa cote de solvabilité »), le New York Times explore le nouveau critère de séduction en vogue : la cote de crédit.

Selon l’auteur, qui a interviewé plus de 50 prétendants de moins de 40 ans, la notation financière est un critère de plus en plus important pour les « daters », surpassant parfois les critères traditionnels : un bon travail, des intérêts communs ou l’alchimie physique.

Le passif bancaire fait donc son apparition dans les relations amoureuses. La cote de crédit (ou cote de solvabilité) est une formule mathématique qui prend notamment en compte les dettes impayées et l’historique de versements, parfois utilisée par les banques avant d’attribuer ou de refuser un prêt.

« L’équivalent du dépistage de MST »

Manisha Thakor, le fondateur et directeur général de MoneyZen Wealth Management, une firme de conseils financiers, explique :

« La cote de solvabilité est l’équivalent du dépistage de maladies sexuellement transmissibles. C’est une manière rapide de se rendre compte du passé financier de quelqu’un de la même manière qu’un test vous donne certaines informations sur le passé sexuel de quelqu’un. »

Batifoler avec un soupirant mal coté (660 et en dessous, les bons élèves se situant au dessus de 750), ce n’est pas sans risques, rappelle le New York Times :

« Une faible notation pourrait détruire vos rêves d’acheter une une maison, et aboutir sur un taux d’intérêt salé, jusqu’à 29%, pour vos cartes de crédits, le financement d’une voiture et d’autres prêts sans garantie. »

Certains de ces mauvais payeurs ont accepté de témoigner, comme Lauren Dollard, 26 ans, que son copain ne veut pas épouser tant qu’elle n’aura pas remboursé ses 113 000 euros de prêt étudiant afin de renforcer sa cote de solvabilité. Ou John Hendrix, qui avoue que sa faible cote de crédit crée des tensions dans son couple.

« Good credit is sexy »

Josephine La Bella, 25 ans, raconte au New York Times qu’elle aime demander leurs notations à ses rendez-vous dès le début :

« Je prend ma cote de solvabilité sérieusement, et donc mes rendez-vous peuvent me prendre au sérieux. »

De petits sites de rencontre spécialisés font leur apparition, commeDatemycreditscore.com ou Creditscoredating.com qui clame « Good Credit Is Sexy » (« Un bon crédit, c’est sexy ») et qui permet aux utilisateurs de publier leur cote de crédit. Et pour ceux déjà submergés par les dettes, le forum de discussion Myfico Forums organise un concours de fitness pour alléger les passés bancaires et améliorer les scores de crédit.

 

Repost 0
Published by celibataire catholique - dans La rencontre de l'autre
commenter cet article
1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 07:00

Top événements est un service gratuit du site protestant Top Chrétien, dans tous les domaines et pour tous les goûts.

A consulter toute l'année!

Site : http://topchretien.jesus.net/topevenements/

Repost 0
Published by Equipe du blog - dans La rencontre de l'autre
commenter cet article
20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 10:30

Certes, ce week-end n'est pas dédié aux célibataires. Profitez bien de ces moments importants pour vous extraire de la routine, des habitudes, faire une pause pour déterminer vos choix futurs. Durant ces trois jours, la méditation aidant, vous pourriez être surpris des grâces reçues dans votre coeur et votre esprit.

Pour info, le lien est inopérant aujourd'hui en raison d'une maintenance du site des SJM, nous vous conseillons de le visiter dès que le site est rouvert. Nous vous conseillons de participer à tous les événements pour chrétiens, pas seulement réservés aux célibataires, qui aident au discernement et à élargir votre cercle d'amis. C'est pourquoi nous publions le message reçu des SMJ, sachant qu'à l'abbaye d'Ourscamp il y a aussi des temps forts pour les célibataires qui ont vocation au mariage.

 

La Communauté des Serviteurs de Jésus et de Marie (Ourscamp) et qui pourraient intéresser les célibataires
chrétiens. Cette fois-ci, c'est pour le Triduum pascal : les Frères proposent aux jeunes de 18 à 35 ans d'aller vivre ces 3 jours saints au rythme de leur communauté.
Voici le lien vers notre article, si vous pensez que cela peut intéresser vos visiteurs, et que cela correspond à votre blog.
http://serviteurs.org/Retraite-pascale-21-au-24-avril.html

Repost 0
Published by Equipe du blog - dans La rencontre de l'autre
commenter cet article
7 mars 2011 1 07 /03 /mars /2011 08:00

Le pélé de Chartres, une tradition bien ancrée pour les catholiques et pourtant... toute récente! En 1912, l'écrivain et essayiste Charles Péguy part en pèlerinage de Paris à Chartres et parcoure à pied les 177 kilomètres en trois jours, en compagnie de l'écrivain Alain-Fournier sur une partie du pélé. Charles Péguy prie pour la guérison d'un de ses enfants et en revient avec "des trésors de grâce, une surabondance de grâce inconcevable ». Les célibataires ont tout intérêt à profiter des années de jeunesse (avant 25-30 ans) pour participer à un maximum de ces rendez-vous incontournables (comme les routes de Vézelay ou Taizé) pour rencontrer un maximum de fidèles qui sont dans le partage de la foi. Bon pèlerinage!

 

Pèlerinage des jeunes à Chartres

Dates : 2 et 3 avril 2011

Lieu : Départ samedi 2 avril 2011 à 9h30 à l’église Saint Joseph des Carmes (75006), retour dimanche 3 avril 2011 au soir 20h30 à la gare Montparnasse.

Jeunes adultes d’Ile-de-France (étudiants, jeunes pros...), réservez votre week-end du 2 et 3 avril 2011 pour participer au Pèlerinage des jeunes à Chartres. Les inscriptions sont ouvertes.
La route du diocèse de Paris accueille tous les jeunes ou groupes de Paris qui souhaitent participer au pèlerinage. Pendant le pèlerinage : 30 km de marche, temps de discussion et d’enseignement, veillée de prière, visite de la cathédrale, louange et messe.
Renseignements : 01 55 42 81 28
Route de Paris sur www.meci.org/parischartres2011
Les routes des autres diocèses d’Ile de France sur www.tous-a-chartres.org

 

Source : Diocèse de Paris

Repost 0
Published by Equipe du blog - dans La rencontre de l'autre
commenter cet article
31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 08:00

En ce début d'année 2011, l'équipe du blog a la joie de partager avec vous deux belles initiatives :

 

une nouvelle web radio catholique vient de naître : http://www.radioetincelle.fr/

 

et un nouveau blog protestant pour les célibataires vient d'émerger du côté du Canada : http://www.celibatown.com/

 

Nous vous demandons un peu de patience et d'indulgence pour le contenu qui va s'enrichir à coup sûr dans les prochains mois. A écouter et à visiter de suite!

Repost 0
Published by Equipe du blog - dans La rencontre de l'autre
commenter cet article
17 novembre 2010 3 17 /11 /novembre /2010 08:00

 La Conférence des Evêques de France publie un site très pratique : Nominis (prénom, en latin).

 

Hagiographie des saints, classement alphabétique ou calendaire, fêtes religieuses et fêtes principales, le site est hébergé par l'Eglise catholique en France.

 

Lire l'hagiographie des saints et des béatifiés révèle des chemins de vie proches des nôtres et des conduites exemplaires pour tout chrétien.

 

En voici l'exemple, une dédicace spéciale à tous les célibataires prêts à renoncer à leur vocation dès que surgit le moindre obstacle :

 

Originaire de la Calabre, Luc Antoine Falcone hésita beaucoup avant de devenir religieux. Bel exemple de persévérance, par trois fois, il entra chez les Pères Capucins puis en sortit. Mais dès qu'il eût fait ses premiers vœux sous le nom de frère Ange, il se lança sur le chemin de la perfection. Prédicateur, il préparait ses sermons avec beaucoup de conscience dans les premiers temps, mais, au moment de les prononcer, il perdait la mémoire. Il comprit alors que c'était là volonté de Dieu et se mit à lire, relire et méditer les Saintes Écritures. Tout spontanément cette méditation incessante enflammait ses paroles, communiquant aux autres les sentiments spirituels dont il avait été pénétré par elle. Ses extases devinrent fréquentes et jusqu'à sa mort il répétait «Oh! qu'il est beau d'aimer Dieu!» et c'est ainsi qu'il rendit tranquillement son esprit.
Béatifié le 18 Décembre 1825 par le pape Léon XII.
À Acri en Calabre, l’an 1739, le bienheureux Ange, prêtre capucin, qui parcourut infatigablement le royaume de Naples en prêchant la parole de Dieu dans un langage accessible aux gens simples.

 

L'oecuménisme est aussi sur Nominis : il y a des infos sur les saints orthodoxes et des saints des autres confessions chrétiennes... Exemple avec Saint Charbel.

 

D'autres fonctionnalités sont à repérer : Consultation en ligne et possibilité de télécharger le logiciel "Nominis"  dans le calendrier de la messagerie Outlook, ou votre Apple Iphone calendrier ou dans le Google calendrier. Moderne!

 

 

Repost 0
Published by celibataire catholique - dans La rencontre de l'autre
commenter cet article
10 octobre 2010 7 10 /10 /octobre /2010 07:00

Célibataire ou non, faire un choix est tout sauf simple : nous ignorons tout des conséquences sur le long terme des choix présents, ou de l'absence de choix. Car ne pas choisir, c'est prendre tout autant une décision dans les actes que de passer à l'action. La question se pose d'être sûr de son futur conjoint, au moment de la demande en mariage. Qu'en est-il quand on est célibataire?

 

C'est très exactement les mêmes questions que vous vous posez au moment de vous marier. Aux premiers temps de la rencontre, les célibataires s'interrogent nécessairement sur l'avenir de la relation naissante. Il vous faut accepter de ne pas savoir, ou tout simplement de ne pas tout savoir. C'est à vous de lâcher prise sur les gens et les situations, se laisser-aller à écouter, rire, partager, pleurer, évoquer son passé, se projeter vers le futur, dire "nous" au lieu de dire "je", espérer et clamer son espérance, et surtout dire pourquoi votre foi est importante dans votre vie. Tant de chrétiens oublient de le dire, comme si cela allait de soi.

 

Or, il y a autant de foi chrétienne que de croyants, chacun dispose de sa manière de vivre l'amour théologal selon que vous appartenez à telle communauté chrétienne aux rites différents d'une autre communauté. Trouver un terrain d'entente, c'est d'abord le créer en donnant de soi-même quelques repères, et laisser le soin à la personne qui vous intéresse d'aller jusqu'à vous en privilégiant la réciprocité. Evitez le donnant-donnant, l'échange et le comptage des points en tout genre (voire la colonne des moins et des plus), car vous n'aimeriez pas non plus être traités de la sorte... Réfléchissez à votre manière d'agir, à votre attitude générale, qui comptent autant voire parfois plus que vos paroles. 

 

La rencontre en elle-même est sujette à de multiples pressions intérieures qu'il est ardu de contrôler. Très souvent, par manque de courage ou d'expériences réussies, cette pression est si pesante qu'elle annihile la volonté de poursuivre la phase capitale de découverte.

 

S'ensuit un sur-place qui peut durer des années, tant que n'est pas surmonté cette obstacle répété de la pression insidieuse. Comme quoi, la pression exercée par l'entourage a bon dos, quand en réalité ce sont très souvent les célibataires qui se mettent la pression : objectif de réussite? Non. La recherche de la satisfaction est première... et c'est là que l'orgueil est à mettre impérativement de côté. Ou vous prenez le risque de commettre des erreurs d'appréciation qui se révèleront fatales. Mauvais choix de conjoint, ou renoncement quand il fallait justement persévérer.

 

D'abord, parce que la vie de couple est un enjeu d'attentions réciproques, de concessions intelligentes et d'une communication adaptée au rythme de la vie quotidienne. Faire durer son amour, c'est s'extraire de la routine. Les célibataires se laissent vite absorbés par les contraintes matérielles, jusqu'à s'y noyer complètement : tout va trop vite ou trop lentement, ils perdent le contrôle d'eux-mêmes, basculent dans l'incohérence et la contradiction dans les paroles et les actes, ils comblent leur temps libre au lieu de laisser des interstices de disponibilité en cas de rencontre imprévue. A proscrire le "pas le temps, on verra ça pour une autre fois!" Et s'il n'y a avait pas d'autre fois? et si justement c'était la bonne rencontre que vous avez écartée du revers de la main? Etre disponible, savoir se rendre disponible tout en conservant un temps pour soi, c'est la base de la vie de couple. A mettre en pratique dès son célibat.

 

Apprendre à connaître quelqu'un ne se fait pas en cinq minutes, sur une première impression qui n'est pas toujours la bonne, en se basant sur des expériences décevantes. Vous-mêmes n'aimeriez pas être jugés sur des apparences que vous savez en-deçà de votre richesse intérieure.

 

D'ailleurs, sauriez-vous tout dévoiler de vous en cinq minutes? Non, il faut être humain et raisonnable en donnant le temps au temps. C'est au bout de plusieurs mois que la confiance s'installe, un doux bien-être connu des couples harmonieux. La joie d'être ensemble est parfois innée, quelquefois à créer ensemble, de temps en temps à impulser par l'un pour que l'autre le rejoigne. Voyez, tout n'est pas formaté dans la relation amoureuse, c'est heureux de savoir que nous disposons d'une réelle liberté à construire le couple.

 

Votre conjoint vous décevra de temps en temps, il faudra lui pardonner. Et réciproquement, il ou elle vous pardonnera quand vous le/la décevrez. Un peu de mansuétude dès le temps du célibat vous aidera durant la vie conjugale à bien choisir ses priorités. En étant trop centrés sur vous-mêmes, vous êtes comme ces danseurs qui piétinent les pieds de leurs cavaliers ou cavalières. Est-ce le souvenir que vous voulez laissez de vous? Est-ce une sensation agréable pour eux? Non. L'équilibre est ténu entre empathie et sympathie, le bon dosage vient de l'expérience acquise à s'intégrer dans un groupe. La délicatesse que vous espérez, donnez-là en premier. Vous serez toujours récompensés de respecter cet(te) inconnu(e) dont vous ne savez strictement rien, ou si peu.

 

Serez-vous respectés en retour? Pas si sûr, mais cela souligne l'importance accordée à la chasteté, une valeur partagée uniquement par les gens qui l'ont adopté. L'attitude est toujours plus déterminante que les paroles.

 

En résumé, il s'agit de ne pas tout miser sur sa vie de couple, quand il s'agit en réalité de s'y préparer quand vous êtes célibataire. Vous apporterez à votre époux/épouse ce que vous êtes. Atteints par le syndrôme de la "coquille vide", prêt(e)s à être rempli(e)s par votre âme-soeur que vous appelez dans vos prières, préparez-vous au contraire à être riches de ce que vous êtes. Construisez-vous sans lui ou elle, pour ne pas tout attendre et le/la faire ployer sous vos exigences démesurées. Soyez justes avec vous-mêmes, apprenez à être à l'écoute, patients et attentifs, et surtout investissez-vous dans la relation en étant dans la réciprocité.

 

Ne regardez pas vos erreurs ou les siennes, apprenez à vous améliorer par vous-même : vous êtes prompts à la colère? apprenez à réagir avec calme. Vous ne supportez plus aucune contrariété? relativisez. Soyez lucides! le résultat ne se produira pas en un jour, il vous faudra des jours, des semaines, des mois, avec l'aide de vos amis et de votre famille, en aiguisant votre discernement tant de fois mis à l'épreuve de la déception. Fortifiez-vous par votre foi, remettez à Dieu tout votre fardeau, Il est là qui vous aide à avancer. En tant que célibataires, nagez en douceur à contre-courant des mauvaises habitudes qui se sont installées durant votre célibat, sinon elles se dresseront comme autant d'obstacles très concrets pour construire une relation amoureuse dans la durée. Bonne route vers le mariage!

Repost 0
Published by celibataire catholique - dans La rencontre de l'autre
commenter cet article
2 juillet 2010 5 02 /07 /juillet /2010 07:00

Certes, citer un ouvrage de référence serait du meilleur effet. Là, prodige! C'est un film culte, avec toutes les valeurs chrétiennes du couple : "Un jour sans fin" ("Groundhog Day" en anglais). Comédie américaine, romantique et porteuse de valeurs morales, avec pour protagoniste, Phil, homme au coeur cynique et endurci.

 

Phil voit sa vie transformée par une journée qui se répète à l'infini. A buter sur les mêmes obstacles, à faire face au même blocage, à voir Rita, la femme qu'il désire, lui résister à ses stratagèmes de séduction, Phil devient un autre homme en changeant d'état d'esprit, et trouve l'amour avec Rita quand il ne le demande plus ;) 

 

Le film en version anglaise sur un site de vidéos en ligne (proposé en plusieurs parties)

  

Quelques scènes à découvrir et redécouvrir :  

 

Acte 1 : Première tentative de séduction par Phil auprès de Rita, avec une "liste des cases à cocher". Quand Phil pose la question sur l'homme idéal, Rita lui répond avec les critères idéaux. Phil ignore tout de l'état d'esprit de Rita, il croit à l'évidence que correspondre trait pour trait aux critères est largement suffisant pour conquérir Rita.

(vidéo en français) 

 

 

Acte 2 : Deuxième tentative de séduction, avec ratage magistral... Rita veut un homme qui a du coeur, pas un séducteur. Phil s'y reprend à plusieurs fois pour conquérir Rita, avec le même état d'esprit... ce qui aboutit nécessairement au même résultat. Les résistances de Rita aux tentatives de séduction de Phil sont logiques. Pour Rita, l'amour naît avec le temps. Séduire n'est pas aimer.  (vidéo en français)

 

 Acte 3 : Fin de la stratégie amoureuse, début de la relation vraie... où l'on apprend que Rita est d'éducation catholique (le film est américain, cette subtilité a son importance), ce qui éclaire sur sa haute conception de l'amour entre un homme et une femme, et ses réticences à démarrer une relation avec Phil. En filigranne, les prémices de l'amour conjugal. (vidéo en français) 

 

Acte 4: La fin de la journée s'achève par une mémorable soirée où Phil s'illustre par sa générosité avec les gens. Rita est subjuguée par l'homme vrai qu'est devenu Phil, au regard amoureux posé sur elle. Rita décide de rester avec Phil. Le film, sans être chrétien et ouvert à tous, insiste sur les valeurs chrétiennes de l'amour conjugal, de l'amitié et de la générosité ;) : les ciments du couple chrétien! (vidéo en anglais)

 

Acte final : Phil déclare ses sentiments vrais pour Rita, construits avec le temps. Cette journée sans fin lui a fait prendre le temps de la découvrir pour l'aimer. Moralité : Prenez le temps de faire connaissance! c'est LE bon début pour une relation sérieuse et vraie...

Repost 0
Published by celibataire catholique - dans La rencontre de l'autre
commenter cet article
17 juin 2010 4 17 /06 /juin /2010 07:00

L'info est sur le site du diocèse de Paris... Inscrivez-vous en avance. Evitez de vous inscrire au dernier moment. C'est mieux pour vous et pour les gens qui ont la gentillesse d'organiser ces événements.

 

Astuce : une lettre d'info est souvent proposée sur les sites diocésains, inscrivez-vous pour recevoir l'information dans les temps.

 

Recommandation du blog : prévoyez votre agenda deux mois avant. Exemple, nous sommes en juin, que décidez-vous pour septembre?

 

Pèlerinages avec le diocèse de Paris

http://www.catholique-paris.cef.fr/-84-30-Pelerinages-.html

et l'agenda

http://catholique-paris.cef.fr/-2-500-Agenda-.html?id_mot=141

 

 

Repost 0
Published by celibataire catholique - dans La rencontre de l'autre
commenter cet article

Présentation

  • : Célibataires chrétiens: en route vers le Mariage
  • Célibataires chrétiens: en route vers le Mariage
  • : Ce blog apporte du sens sur la question du célibat des chrétiens/chrétiennes qui ont vocation à se marier religieusement et à fonder une famille chrétienne. Le blog répertorie les sites, les documents, propose la découverte de témoignages vécus sur le célibat chrétien non-consacré et apporte son grain de sel (de la Terre) sur cette question ô combien délicate. Frères et Soeurs, nous sommes plusieurs à vivre ce chemin de Vie qui nous fait franchir les difficultés pour mener au bonheur.
  • Contact

Rechercher

Archives