Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2009 2 05 /05 /mai /2009 07:00
Témoignage : Nous nous sommes pardonnés...
 
André : Rapidement après notre mariage, nous avons eu une vie de couple très difficile : chacun voulait changer l’autre, tout nous divisait, tout nous déchirait.

Cécile : Après douze années de conflits quotidiens, nous nous sommes séparés. Nous allions divorcer. J’étais au fond du trou. Je ne sais pas pourquoi, j’allais pleurer dans les églises. Je retournais aussi de temps en temps le dimanche à la messe et c’est ainsi que j’ai rencontré un groupe de jeunes. Leurs visages rayonnaient : visiblement, ils vivaient ce qu’ils disaient. Ils m’ont invitée à participer à leur groupe de prière. Très vite j’ai été fidèle à la réunion du groupe une fois par semaine, et au bout de quelques temps, j’ai fait une rencontre personnelle avec le Christ, vivant, m’aimant comme j’étais. Cette rencontre a changé ma vie !

André : J’ai remarqué ce changement quand je venais chercher les enfants. Cécile était plus souriante, plus agréable, et surtout, elle m’accueillait comme j’étais. Ce changement m’a profondément étonné. J’ai repris confiance. Le dialogue a recommencé entre nous et nous avons repris la vie commune avec les enfants.

Cécile : Cela n’a pas été facile. Dans mon groupe, on m’avait conseillé de cesser de vouloir changer André et de chercher plutôt ce qui devait être changé en moi. Ce que j’ai essayé de faire de mon mieux.

André : Un jour, Cécile m’a proposé un cycle de trois week-ends pour couples. J’ai fini par accepter, me disant que cela ne pouvait que nous faire du bien. J’avais en effet toujours en moi ce désir de réussir notre couple et notre famille.

Cécile : André, qui se disait athée, y est allé avec sa raquette de tennis. Il pensait : « Si je m’ennuie, je pourrai toujours aller faire une partie de tennis ! »

André : Ces week-ends n’ont pas été faciles pour nous. Nous étions tellement loin de tout ce qui était dit ! À la fin du cycle pourtant, certaines petites choses allaient mieux entre nous…

Cécile : Peu de temps après, nous avons été invités à une session d’été à Paray-le-Monial.

André : J’ai fini par accepter l’invitation, voyant les progrès dans notre vie de couple, même s’il y avait encore des difficultés entre nous. Arrivé à Paray, j’ai résisté à une forte tentation de repartir. Mais de formation scientifique, j’ai opté pour l’expérience. Dans cette perspective, j’ai suivi tout le programme. Je suis même allé rencontrer un prêtre pour me confesser. Cette démarche faite avec toute ma bonne volonté, n’était pas évidente. Je ne m’étais pas confessé depuis vingt ans et il me semblait ne plus avoir la foi. Le lendemain j’ai communié et mon cœur a commencé à changer. Le soir, dans le silence de l’adoration, j’ai prié pour la première fois de ma vie : « Seigneur, change mon cœur de pierre en cœur de chair. » J’avais jusqu’alors suivi la session tout seul. Je n’aurais pas supporté que Cécile soit à mes côtés. Or à la dernière messe, nous nous sommes retrouvés au milieu de 5 000 personnes ! Au moment de la communion, j’ai fondu en larmes : Jésus était là, présent et plein d’amour. Rencontre extraordinaire, bouleversante et qui continue de transformer ma vie. Nous avions désormais un point commun Cécile et moi : Dieu était présent dans notre vie. Bien sûr, tous nos problèmes n’ont pas été résolus du jour au lendemain. Mais au fil des semaines, des mois et des années, Dieu a guéri les multiples blessures que nous nous étions faites l’un à l’autre.

Cécile : Nous avons découvert la puissance de notre sacrement de mariage et la fidélité de Dieu. Depuis, petit à petit, nous allons de guérison en guérison. Nous restons toujours aussi différents l’un de l’autre, mais ces différences qui nous avaient conduits à l’échec, deviennent maintenant une richesse. Nous découvrons que nous sommes complémentaires. Quand il nous arrive de nous opposer, je prie : « Seigneur, tu t’es engagé avec nous par notre sacrement de mariage, viens nous aider à y voir plus clair, à trouver la bonne solution, la bonne attitude…» Pour tout ce qui fait notre vie quotidienne, nous avons appris à puiser dans notre sacrement de mariage. Ainsi pour le pardon par exemple. Nous ne nous étions jamais demandé pardon. Nous ne savions même pas qu’on pouvait le faire ! Quand nous n’y parvenons pas, nous allons en puiser la force dans le sacrement de la réconciliation.

André : Dieu veut notre bonheur à tous deux. Il est Amour. Depuis le jour de notre mariage, il ne nous a jamais abandonnés. Aujourd’hui, nous voulons accueillir toujours plus sa paix et sa joie.


Source : "Vivre heureux en couple", Revue "Il est vivant!", n°194, mai 2003, communauté de l'Emmanuel.


Dossier "Vivre heureux en couple"
(paru dans la revue "Il est vivant!", communauté de l'Emmanuel) :

Cohabiter ou se marier? (1)
Cohabiter ou se marier? (2)
Cohabiter ou se marier? (3)
Témoignage : Une aventure à deux (4)
Témoignage : Le mariage m’a appris la liberté (5)

Partager cet article

Repost 0
Published by celibataire catholique V - dans Célibat en vue du mariage
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Célibataires chrétiens: en route vers le Mariage
  • Célibataires chrétiens: en route vers le Mariage
  • : Ce blog apporte du sens sur la question du célibat des chrétiens/chrétiennes qui ont vocation à se marier religieusement et à fonder une famille chrétienne. Le blog répertorie les sites, les documents, propose la découverte de témoignages vécus sur le célibat chrétien non-consacré et apporte son grain de sel (de la Terre) sur cette question ô combien délicate. Frères et Soeurs, nous sommes plusieurs à vivre ce chemin de Vie qui nous fait franchir les difficultés pour mener au bonheur.
  • Contact

Rechercher

Archives