Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 juin 2011 3 15 /06 /juin /2011 07:00

La famille, cellule d’Église (2e partie)
Par le Père Alexis LEPROUX
à l’église Sainte-Anne de la Butte aux Cailles, le 14 mai 2011
Retrouvez ici l’intégralité du texte.

Source : http://www.paris.catholique.fr/

2. Famille, d’où es-tu ?

Le premier élément que je voudrais mettre en lumière est ce que j’appelle l’exitus. L’exitus est un mot latin qui renvoie à la sortie. Ma question est : d’où vient l’esprit de famille ? D’où vient la famille ? D’où tire-t-elle sa force et son consistance ?

Un des lieux communs est de penser que la famille est une réalité naturelle : un homme et une femme qui s’aiment vont, par leur amour, fonder une famille. On considère qu’il y a une sorte de « nature » qui existe en soi et qui serait remise en cause par des problèmes sociaux-politiques.

On garde l’idée que la famille est une nature donnée. En reprenant ce mot d’exitus, j’essaie de mettre la famille dans une perspective autre, comme réalité qui vient de Dieu. Ce n’est pas d’abord un donné. C’est une vie qui sort d’une source ; et la source de la famille, c’est la communion trinitaire transmise par la médiation de l’Eglise. Il n’y aurait pas de famille sans une sortie de Dieu qui, par l’union d’une personne avec une communauté, crée une communion nouvelle.

C’est du Christ et de sa communauté apostolique que va jaillir l’esprit de famille et le fondement de toute famille. Dans un deuxième temps, je reviendrai sur le retour, le reditus. Une fois que la vie est sortie jusqu’à établir et fonder la personne, il y a un retour vers Dieu, un reditus. De la personne qui a été donnée dans une famille, va jaillir une famille qui va conduire à l’Eglise pour rejoindre la vie de Dieu.

Je pense qu’il est très important, quand on réfléchit sur la famille, de ne pas la penser d’abord en terme de définition : une famille serait un homme, une femme, des enfants… mesurée par trois générations etc. Il convient plutôt de la voir comme la vie sortant de Dieu et retournant à Dieu.

Pourquoi cela ? Parce qu’une femme ou un homme, s’étant marié et n’ayant pas pu avoir d’enfants, quelqu’un ayant été abandonné par son mari ou sa femme, est aussi une famille. Elle vient de Dieu et y retourne. Il ne faut pas appliquer trop étroitement sur la famille un modèle, une forme sociale.

Il convient plutôt d’identifier la vie de Dieu qui se donne dans des personnes jusqu’au point le plus ultime qui est ma liberté et la liberté de chacun, c’est-à-dire la vie de l’Esprit. On contemple alors la vie de famille, y compris – et peut-être plus encore – dans le cœur d’une personne abandonnée. Le Christ, seul sur la croix, le cœur ouvert, nous révèle exactement ce qu’est une famille. Il attend son épouse bien-aimée ; il peut dire : « Voici ta Mère » et « Voici ton fils », il retourne vers le Père.

Dans cette sortie de Dieu, un premier aspect est ce qu’on pourrait appeler l’image ou la ressemblance. Qu’est-ce donc qu’une famille ? La communion de trois personnes qui, se donnant l’une à l’autre dans un unique esprit, ne cessent de grandir les unes par les autres. Cela suppose pour nous d’avoir réfléchi la différence entre la chose, l’objet et la relation, la personne.

Un beau titre a été proposé par Jean-Paul II parlant de sa vie : « don et mystère ». Comment une femme, un homme, un enfant ou une personne seule est-il à la fois un don et un mystère ? Comment le seul lieu où la personne peut se découvrir comme don et mystère est-il précisément l’esprit de famille ? Quand vous êtes dans une entreprise, vous êtes plus utilisé pour vos compétences qu’accueilli comme une fin. Quand vous êtes dans le monde, vous êtes d’abord ce qu’on peut appeler un acteur, celui qui transforme le monde : vous le façonnez par vos mains.

Dans une famille, on n’est pas en train de fabriquer quelque chose. Le père et la mère n’ont pas des enfants pour obtenir un matériau qu’ils pourraient façonner à leur image en disant : « voilà notre œuvre ! ».

Par l’esprit de famille, les personnes vont devenir elles-mêmes dans la gratuité de la présence aux autres, en sorte qu’aucune des personnes présentes autour de la table ne se présente aux autres comme un instrument nécessaire. Les frères et sœurs ne sont pas des instruments nécessaires pour fabriquer les autres, ni même le père et la mère. Ce sont toujours des personnes données gratuitement à toutes les autres. Par la parole et par le corps, elles se donnent les unes aux autres et, s’expérimentant comme données les unes aux autres, elles grandissent en intelligence et sagesse. Elles ne sont ni un animal dans un champ pour labourer la terre ni une plante dans un jardin qui remplirait un lieu vide. Chacune est appelée à être le lieu où toutes les autres personnes se rencontrent. Le lieu où je suis assis autour de la table est le lieu où tous les autres se rencontrent. Et je ne peux rencontrer tous les autres que dans le cœur de chacun. Chacun apparaît ainsi comme la demeure de tous les autres. Tout cela s’initie dans le don de l’homme et de la femme qui, se donnant l’un à l’autre, habitent chez l’autre. A partir de cette heure, il l’a reçue chez lui.

 

Etre aimé et aimer, c’est demeurer dans un autre que soi, et découvrir que dans un autre que soi, il y a plus de place pour soi que chez soi ! Cela peut paraître étrange, mais je suis plus à l’aise dans le cœur d’un autre que dans mon propre cœur. De nombreuses personnes souffrent de la solitude. Ils sont à l’étroit parce qu’on ne leur a pas dit ou qu’ils ont oublié qu’on ne pouvait vraiment être à l’aise que dans le cœur d’un autre. Tant que je n’ai pas compris que l’espace de ma vie doit être le cœur d’un autre, voire de l’humanité tout entière, je risque de me sentir à l’étroit en ce monde.

 

Un homme ou une femme qui vivent l’un chez l’autre initient leurs enfants au fait de devenir une personne à l’image de Dieu. Le Fils est à l’aise chez le Père, le Père est à l’aise dans l’Esprit, l’Esprit est à l’aise dans le Fils. Mais personne n’est à l’aise en lui-même. Tel est le mystère de la personne : être la demeure d’autres personnes. Etre homme, c’est accepter d’habiter chez un autre. Vous avez là la réponse à l’individualisme comme à l’instrumentalisation des hommes. Jamais un enfant, un adulte ou un vieillard n’existe isolé de tous les autres. Tant que nous n’avons pas trouvé le cœur d’un autre, nous sommes sans repos, inquiets. On apprend cela autour d’une table, dans une famille, en se parlant, en se découvrant aimés gratuitement et en devenant communion de personnes ; on forme alors une communauté ecclésiale où les uns et les autres sont appelés les uns par les autres. Voilà le premier aspect de cette sortie de Dieu : la communion familiale des personnes s’inaugure dans le mystère du Christ qui nous révèle le Père et l’Esprit.

 

 

Sommaire

1e partie : Expérience de l'esprit de famille

Repost 0
Published by Equipe du blog - dans Conférences
commenter cet article
10 juin 2011 5 10 /06 /juin /2011 07:00

Tout est indiqué dans le programme ;) Une très bonne idée à renouveler plusieurs fois dans l'année. Pour les parisiens, Montreuil paraît excentré. Attention au dress code : élégance donc très habillé. Dans ce cas, posez la question aux organisateurs s'il est possible de partager à plusieurs un taxi pour le retour ou de faire du covoiturage. Bonne soirée!

 

Soirée célibataires chrétiens

(protestants évangéliques)
samedi 25 Juin 2011
de 19h00 à 24h00


Eglise de Montreuil

Association Vivre

27 rue de la République
93100 Montreuil
Ligne 9 Métro Robespierre


Tarifs et infos transports :
Le nombre de participants étant limité à 70, les premiers inscrits seront les premiers retenus.

Participation aux frais: 20 € chèque à l’ordre de: Association VIVRE

Pour des raisons évidentes d’organisation, nous te demandons de bien vouloir t’inscrire dès maintenant par e-mail et de nous adresser ton règlement avant le 20 juin prochain, à l’adresse: 27-31, rue de la République 93100 MONTREUIL.

Programme :
Qui sommes-nous? Nous sommes des chrétiens et des chrétiennes qui regrettons de ne pas avoir souvent l'occasion de rencontrer des personnes qui partagent notre foi et nos valeurs dans un contexte autre que les réunions d'église. Nous avons donc décidé d'organiser des soirées informelles afin de passer de bons momentsensemble et pourquoi pas favoriser les rencontres pour ceux qui cherchent l'âme soeur. Pour cette soirée, nous vous proposons un dîner préparé par une chef cuisinière sous forme de buffet avec boissons. La soirée sera animée par un Dj et il y aura des animations variées. code vestimentaire: Elégance

Plus d'infos :
Source : Top Chrétien
E-mail : initiativerencontres (arobase) eglise-montreuil.com

Repost 0
8 juin 2011 3 08 /06 /juin /2011 07:00

Quatre conférences ont été proposées par le diocèse de Paris sur le thème de "La famille et la jeunesse : une espérance!"... A première vue, rien de particulier pour les célibataires chrétiens. Et pourtant! A lire les synthèses diffusées sur le site du diocèse de Paris, vous avez le choix de réfléchir à tous les aspects de votre vocation au mariage.

Test du jour : lire jusqu'au bout, ne pas décrocher en cours de route... la texte est dense et demande d'y consacrer une lecture tranquille à tête reposée. Ces conférences sont source de méditation et de réflexion.

Résultat : Si vous remettez la lecture du texte à plus tard ou si vous n'allez pas jusqu'au bout de la lecture, c'est que votre volonté est défaillante et que vous renoncez trop vite face à ce qui paraît être une éventuelle difficulté. Pour s'engager à deux, il faut savoir s'investir tout entier à chaque instant. Bonne lecture!

 

Pour la 2e année de "Paroisses en mission", le cardinal André Vingt-Trois a publié une lettre pastorale intitulée « La Famille et la Jeunesse : une espérance ! ». Elle permet de nourrir la réflexion des Formations, des assemblées paroissiales et des nombreuses propositions sur ces thèmes tout au long de l’année.

 

La famille, cellule d’Église (1e partie)
Par le Père Alexis LEPROUX
à l’église Sainte-Anne de la Butte aux Cailles, le 14 mai 2011
Retrouvez ici l’intégralité du texte
Source : http://www.paris.catholique.fr/

1. Expérience de l’esprit de famille

Issu d’une famille, de sept enfants (cinq filles et deux garçons), j’ai décidé à l’âge de dix-sept ans, de quitter cette famille pour entrer au séminaire de Paris. Il m’a été demandé de faire d’abord une année d’expérience en paroisse et à l’étranger avant de rentrer à la Maison Saint-Augustin. Ma vie familiale fut assez courte – de ma naissance jusqu’à l’âge de dix-sept ans. Elle s’est poursuivie cependant par l’expérience communautaire au Séminaire de Paris – de l’âge de 18 ans à l’âge de 27 ans – puis dans l’expérience paroissiale.

Dans ces trois étapes de ma vie, de mon expérience familiale dans laquelle je suis né, dans les maisons du Séminaire de Paris dans lesquelles je suis devenu adulte et dans les presbytères où j’ai vécu, s’est toujours joué cet esprit d’unité et de communion entre les personnes dont la caractéristique était la suivante : nous ne sommes ni les collégiens d’un grand pensionnat ni les fonctionnaires d’une administration. L’intuition que le Cardinal Lustiger avait lancé de petites maisons de formation. L’idée était celle-ci : nous étions, avec un ou deux prêtres, une dizaine de personnes qui faisions la cuisine, le ménage, vivant autour de la même table ; la table devait être en quelque sorte « familiale ».

Depuis l’âge de trois ou quatre ans, j’ai donc toujours eu cette table de cinq à dix personnes : c’est en quelque sorte le « centre vital » de mon expérience humaine. Une année seulement, j’ai échappé à ce fait : l’année de mon service militaire. Là, j’ai pu constater que l’armée n’était pas une famille : nous avions un uniforme, nous étions quasiment tous des garçons du même âge… Il n’y avait pas cette complémentarité des visages, cette disparité des histoires, cette complexité des relations ; c’était finalement assez simple… Mais quand on commence à être des personnes d’âges différents, parents, enfants, ou des séminaristes qui ont entre dix-huit et quarante ans, des prêtres en paroisse qui peuvent être très jeunes et inexpérimentés, d’autres qui vivent depuis longtemps… dans cette petite cellule de vie se joue ce que j’appelle « l’esprit de famille » qui rejoint le coeur de mon expérience ecclésiale. Avant d’accéder à la grande Eglise, l’Eglise universelle, avant d’avoir le visage de la place Saint Pierre, où il y a le Pape, les évêques, les prêtres, des millions de chrétiens du monde entier, l’Eglise est une petite communauté quelques personnes qui se parlent, s’écoutent, partagent un repas et reçoit l’esprit de famille.

Il faut constater en même temps que de nombreux enfants ne reçoivent pas cette expérience d’une vie de famille. Certains grandissent dans des microcellules et ne partagent aucun repas avec plus de deux personnes. Beaucoup d’étudiants vivent seuls dans leur chambre, ou en collocation, ce qui ne remplace pas une famille. Il semble cependant que tous désirent profondément connaître cet esprit de famille. Je n’en vois pas qui n’ait pas ce désir de communion. Apparaissent aussi d’énormes blessures en ce lieu-là.

Ainsi, la famille est à la fois grandement désirée et souvent dispersée. Les divisions conjugales et les séparations de générations transforment aussi la famille en lieu de grande souffrance. On expérimente ce paradoxe, entre un grand désir de connaître la communion de l’unité familiale, et la difficulté pour l’atteindre : on recherche plus facilement un groupe d’amis qui se ressemblent. Je souligne le paradoxe entre ce que j’ai reconnu comme étant le centre de la vie personnelle, le fondement de la personne, et l’expérience commune qui rend si difficile la vie de « ce berceau familial ». Une plante pousse quand elle est dans la bonne terre. Quel serait la terre de la personne ? Cette petite communauté d’une dizaine de personnes autour d’une table, avec des variations de sexes, d’âges et des complexités d’histoire.

Voici le cadre qui peut nous aider à réfléchir le rapport entre Eglise et Famille : la civilisation de l’amour, le lieu de la communion, des personnes appelée à s’aimer les unes les autres concrètement, cellule familiale, au sens à la fois charnel de la famille, mais encore au niveau de la vie ecclésiale. D’une manière ou d’une autre, on appartient à une paroisse, à un groupe de jeunes foyers ; on se retrouve dans des groupes qui doivent avoir une dimension familiale, communauté de séminaristes, communauté de consacrés, une communauté fraternelle de quartier… Il y a ce qu’on pourrait appeler « l’arc de la grande civilisation de l’amour », qui part de la personne pour rejoindre l’humanité tout entière, en passant par l’Eglise domestique et l’Eglise particulière.

La famille est un segment décisif entre l’individu et la civilisation de l’amour par l’analogie entre l’esprit familial et la charité ecclésiale. Le drame, nous le savons, c’est une paroisse de centaines de paroissiens où personne ne connaît vraiment les autres. La charge du curé est de permettre progressivement les paroissiens en situation de se connaître par de petites unités, de telle sorte qu’ils pourront partager concrètement quelque chose. On va ainsi retrouver ce va-et-vient constant entre une grande communauté ecclésiale assez large et une petite cellule qu’on caractérise comme familiale ou domestique : l’« église domestique » (domus, la maison) qui a comme caractéristique la table.

La table eucharistique du dimanche est intimement liée à la table familiale. Il faudrait redouter un nouvel état de la famille, qui substituerait à l’unité de la table la variété des écrans : le père avec son i-pod, la mère avec son i-book, la petite fille avec son jeu électronique…

Repost 0
Published by Equipe du blog - dans Conférences
commenter cet article
5 juin 2011 7 05 /06 /juin /2011 11:00

Rappelons que le réseau NDE prend sa source à l'abbaye Saint-Pierre de Champagne, où le Père Luc Ravel a longtemps oeuvré pour les célibataires en fondant Notre-Dame de l'Ecoute (avant de devenir évêque aux Armées).

 

Week-end célibataires (30-50 ans)
du 24 au 26 juin 2011
à l'Abbaye Saint-Pierre de Champagne (07)
organisé par Notre-Dame de l'Ecoute Rhône-Alpes-Auvergne-Bourgogne
animé par le Père VELUT

Thème : « Dieu est amour : celui qui demeure dans l'amour demeure en Dieu et Dieu en lui » (1 Jn 4, 16)

PROGRAMME DU WEEK-END (sous réserve de modifications)

Vendredi 24/06/2011
19h00  Accueil
19h30  Dîner tiré des sacs

Samedi 25/06/2011
Activité de plein air (randonnée…)
Lectio Divina
Messe
Soirée festive

Dimanche 26/06/2011
Enseignement du Père Olivier VELUT
Temps de partage
Messe dominicale avec l’Abbaye
Activité de plein air
Fin du WE : vers 17 heures

Les frais du week-end couvrent, au plus juste, les frais d’hébergement, de repas ainsi que les honoraires du Père Olivier VELUT. Les frais de voyage restent à votre charge, les personnes originaires des mêmes villes pourront être mises en relation afin qu'elles organisent un covoiturage si elles le souhaitent.

Répondre avant le 21 juin 2011 en retournant votre chèque, à l'ordre de Association « NDE Lyon », accompagné du coupon-réponse joint à cette invitation. Les inscriptions ne seront enregistrées qu’accompagnées du règlement correspondant et dans la limite des places

 

Hébergement prévu en chambre à 1 à 6 lits avec sanitaires collectifs
Le prix du WE : 65, 00€ chèque à l'ordre de Association NDE Lyon

PREVOIR : une bible pour la lectio divina, de quoi écrire, des vêtements et des chaussures de marche pour la randonnée, sac de couchage, serviettes de toilette, dîner tiré des sacs pour le vendredi soir

Toutes informations complémentaires vous seront envoyées avant le 20 juin 2011, avec votre confirmation d’inscription.

 

BULLETIN D’INSCRIPTION (dans la limite des places disponibles)
Prénom et nom :
Adresse e - mail :
Téléphone domicile :
Téléphone portable :

Renseignements et inscription : nde.lyon@orange.fr

Repost 0
5 juin 2011 7 05 /06 /juin /2011 07:00

Le blog s'adresse aux célibataires qui veulent s'unir dans le sacrement du mariage et fonder une famille chrétienne. Des annonces d'événements oganisés pour les célibataires chrétiens, ponctués d'articles de fonds, voilà notre but.

De temps en temps, un focus sera proposé sur "l'après" : oui, et après? une fois la rencontre décisive de votre vie faite, il y a un chemin à parcourir ensemble, les coeurs liés par l'amour conjugal et le désir de fonder une famille. Préparation aux fiançailles, préparation au mariage, accompagnement des couples qui traversent des crises passagères (ou plus profondes) pour vaincre la tentation de la rupture, soutien aux séparés et divorcés, et même accompagnement spirituel des divorcés-remariés dont on sait qu'ils ont leur place dans l'Eglise... Aujourd'hui, c'est un sujet brûlant pour le couple qui est évoqué : quand l'enfant à naître tarde à venir. La paroisse Sainte-Colette des Buttes-Chaumont accueille les couples en attente d'enfants. Un pèlerinage vient de se créer à Poligny (Jura), dont la première édition a lieu cette année. Les célibataires n'ont certes pas leur place dans ce pèlerinage, il est bon de relayer l'information auprès des couples concernés car l'attente n'est pas réservée qu'aux célibataires. A diffuser largement autour de vous... 

 

Premier Pèlerinage Annuel à Poligny
1er juillet au 3 juillet 2011
Trois jours ensemble de prière, de partage, d’intercession et d’espérance au monastère des Clarisses de Poligny (Jura), fondé en 1415 par sainte Colette, amie du Christ et notre intercessrice, et où repose son corps.

Nous serons accompagnés et guidés par le P. Xavier Ley, curé de la Paroisse Ste Colette (lieu du pèlerinage annuel diocésain et aussi à l’occasion de chaque premier dimanche du mois, Paris) ainsi que par Sr. Marie-Jérémie de la Maternité Catholique Ste Félicité.
Budget : Prix par couple 88 € en demi pension (2 nuits, petit-déjeuners et dîners compris) hors frais de voyage et les pique-niques à prévoir.

Inscription par mail esperance.enfant@gmail.com
Dès votre inscription nous pourrons vous donner des détails complémentaires d’organisation.
Le nombre de places étant limité, merci de vous inscrire au plus vite !

Programme du pèlerinage
Rendez vous à partir de 11h le vendredi 1 juillet 2011 au Monastère des Clarisses de Poligny , 13 rue sainte Colette, 39800 Poligny

Vendredi 1er juillet 2011, après midi :
- 14h Prière sur le tombeau de Ste Colette
- 14h30 Promenade avec Messe et enseignement
- 17h30 Vêpres
- 18h-19h Temps libre en couple
- 19h Dîner
- 20h30-22h Présentation générale et Temps de partage

Samedi 2 juillet :
- 8h30 Messe
- 9h-10h Topo / présentation des Clarisses
- 10h-10h30 Topo
- 10h30-12h Temps libre
- 12h30 Déjeuner (pique-nique)
- 14h30-18h30 Promenade, temps de partage et topo
- 19h : Dîner
- 20h30-22h Veillée de prière

Dimanche 3 juillet :
- 9h Messe
- 9h30-11h Temps de partage
- 11h-12h30 Temps libre en couple
- 12h30 Déjeuner (pique-nique)
- 14h30 Renouvellement des promesses du mariage
Le pèlerinage se termine à 15h30

Pour s’y rendre : depuis Paris en voiture (environ 400 km) ou en train
Aler vendredi 1er juillet Gare de Lyon 7:58 arrivée Poligny à 10:50
Retour dimanche 3 juillet : 16:33 Poligny arrivée à 20:37 Paris Gare de Lyon ou 18h arrivée Paris Gare de Lyon

Paroisse Sainte Colette des Buttes Chaumont
14 bis, Allée Darius Milhaud – 75019 PARIS
Tél : 01 42 08 24 18
Renseignements : Père Xavier LEY

Repost 0
Published by Equipe du blog - dans Célibat en vue du mariage
commenter cet article
4 juin 2011 6 04 /06 /juin /2011 07:00

Programme des trois dates de conférences et d'assemblée paroissiale en juin, au diocèse de Paris, ayant pour thème le mariage, le couple et la famille :

 

* * * * *

 

Première conférence, premier sujet brûlant et sensible : quid des divorcés-remariés dans l'Eglise. A écouter avec intérêt, en particulier pour les célibataires jamais mariés qui souhaitent éviter l'issue de la séparation. L'expérience de chacun contribue au bonheur de tous.


"Divorcé remarié : comment reconnaître ma place dans l’Église ?"
Lundi 6 juin 2011, à 18h30
avec le père Gérard Berliet du diocèse de Dijon

Quelques informations sur la paroisse Saint-Louis d'Antin
Adresse de l’église : 63 rue de Caumartin - 75009 Paris
Adresse postale : 4 rue de Castellane - 75008 Paris
Tél : 01.45.26.65.34 / Fax : 01.43.12.30.51

 

* * * * *

 

Une conférence dédiée aux adolescents organisée par le CLER... quel rapport avec les célibataires adultes? Très souvent, les blocages que connaissent les célibataires qui choisissent la vocation au mariage sont ancrés dans cette mémoire enfouie de l'adolescence. En revenant aux sources, l'écoute de la conférence du 9 juin, réservée aux adultes, pourra déclencher quelques "réveils" mémoriels.  Ici, les célibataires seront en position d'écoute passive, prêts à recevoir ce qui est susceptible de les faire avancer dans leur chemin de vie.

 

Conférences sur la vie affective
6 juin au 9 juin 2011
Comment aider nos jeunes à construire leur vie relationnelle et affective ? Comment comprendre ce qu’ils vivent déjà ? Le Carrefour des Familles et le CLER proposent une conférence en 2 soirées, Le temps de l’adolescence : se préparer à aimer, en salle Étienne Pernet. Le 6 juin à 20h00 exclusivement pour les adolescents (13-17 ans) et le 9 juin à 20h30 exclusivement pour les adultes.

Quelques informations sur la paroisse Saint-Jean-Baptiste de Grenelle
Adresse de l’église : 23 pl. Etienne Pernet - 75015 Accessible aux personnes handicapées
Adresse postale : 14 pl. Etienne Pernet - 75015
Tél : 01.56.56.83.10 / Fax : 01.56.56.74.11

 

* * * * *

 

La paroisse Saint-Eugène Sainte-Cécile vous informe d'une conférence très intéressante sur le couple dans sa longévité. Le CLER est une organisation chrétienne très active pour l'épanouissement des couples chrétiens. C'est dans le cadre du CLER que le Père Denis Sonet propose des sessions pour les célibataires qui veulent fonder une famille chrétienne. La conférence a lieu un mardi à 20h30, une soirée instructive en perspective...

 

"Le couple, sa construction, sa durée, son accomplissement"
Mardi 14 juin 2011, à 20h30
Conférence de Madame Sophie Martin-Grzybowski, conseillère conjugale et familiale au CLER Amour et Famille, au Centre Bergère
9 rue Bergère 75009 Paris

 

Quelques informations sur la paroisse Saint-Eugène Sainte-Cécile
Adresse de l’église : 4 bis rue Sainte Cecile - 75009
Adresse postale : 4 rue du Conservatoire - 75009
Tél : 01.48.24.70.25 / Fax : 01.48.24.70.76


Depuis 1985, après que Jean-Paul II eût donné le premier indult le permettant, la liturgie latine y est célébrée selon les normes antérieures à la réforme issue du Concile. Pour permettre et manifester l’unité, au-delà même des spécificités liturgiques, c’est un curé unique qui est nommé, célébrant lui-même indifféremment (tout comme son vicaire) selon les Livres antérieurs et postérieurs au Concile de Vatican II.

 

* * * * *

 

Une expérience extraordinaire d'écoute et de partage, où tous les chrétiens ont leur place, voici ce que vous trouverez à l'assemblée paroissiale de Notre-Dame du Bon Conseil dont la prière est recommandée pour recevoir le don de persévérance.


Assemblée paroissiale : "La famille, un bonheur à construire pour tous ?"

Dimanche 26 juin 2011

Paroisse Notre-Dame du Bon Conseil
140 rue de Clignancourt 75018 Paris
Tél : 01.46.06.39.80 / Fax : 01.42.52.27.55

 

Tous les paroissiens sont invités d’une manière pressante à participer à notre deuxième et dernière assemblée paroissiale de l’année. C’est un grand temps fort pour nous aider à construire véritablement notre communauté, par l’échange, le partage et la prière sur un thème porteur. Tous les paroissiens, qu’ils soient jeunes ou âgés, célibataires ou mariés, veufs ou divorcés, fiancés…, sont invités à réfléchir sur quatre questions qui nous semblent primordiales pour notre avenir :
Est-ce que chaque chrétien est concerné par le thème de la famille ?
Existe-t-il un modèle de la famille chrétienne ?
Y a-t-il de la place dans l’Eglise pour des situations différentes ?
Que me propose l’Eglise pour construire le bonheur de la famille et comment puis-je y contribuer ?

Programme :
9h30 : laudes dans l’église
9h50 : travail en groupes dans les salles du sous-sol autour des 4 questions
10h35 : Pause-café
10h55 : Mise en commun
11h30 : Messe dans l’église animée par une chorale allemande (il n’y aura pas de messe à 9h)
12h45 : apéritif dans la cour, si le temps le permet !

Notez cette date sur votre agenda et réfléchissez déjà sur les questions posées.

Repost 0
Published by Equipe du blog - dans Célibat en vue du mariage
commenter cet article
4 juin 2011 6 04 /06 /juin /2011 07:00

Le festival "13 siècles entre ciel et mer" commémore en 2010 le mont Saint-Michel... une belle initiative pour les chrétiens qui ont une adoration particulière pour ce site magnifique et unique au monde. 

C'est un exemple-type qui fait réfléchir sur le manque de réactivité des célibataires face aux événements festifs dont il est toujours mieux de les vivre à plusieurs. Pour la petite info, l'équipe du blog aurait bien voulu que des célibataires s'y rendent en groupe constitué pour profiter du festival... Une lectrice du blog avait signalé l'événement et s'était montrée prête à organiser un petit groupe de célibataires... les réponses furent au nombre de deux ou trois, ce qui s'était avéré insuffisant à ses yeux.  L'inertie est une force diffcile à combattre ;)

Le blog relaie les annonces d'événements pour célibataires, toutefois nous publierons très volontiers les annonces de covoiturage ou autres propositions de se rendre en groupes à des événements chrétiens. Pour cela, un mail créé à cet usage est requis car nous ne diffusons pas les téléphones et email personnels.

Autre solution employée par le groupe "Foi et Partage" sur Meetup.com :  agir pour constituer des groupes d'amis pour se rendre à des événements chrétiens à Paris et en région parisienne. Nous félicitons cette initiative qui s'inscrit dans la durée et fait oeuvre utile en matière d'oecuménisme chrétien.
Nous invitons les célibataires qui ont du temps à consacrer au bénévolat et qui veulent élargir leur cercle de connaissances à passer à l'action.

 

Festival 13 siècles entre ciel et mer

au Mont-Saint-Michel

du 16 au 20 juillet 2010

http://festival.mtstmichel.free.fr


Résumé

Avec nos chaleureux remerciements pour votre participation au succès de cet évènement, nous vous proposons un retour sur 5 jours de festivités au Mont-Saint-Michel, du 16 au 20 juillet 2010.
Icônes, vitraux, reliure, enluminure, sculptures, vêtements liturgiques, orfèvrerie… Toute la semaine, de 11h à 17h au Jardin de la Croix de Jérusalem, plus de 10 000 visiteurs sont venus rencontrer les artistes et découvrir comment l’art et la vie monastique s’enrichissent pour la gloire de Dieu. Pendant 5 jours, 400 visiteurs ont participé à une œuvre collective sur un grand panneau de bois : l’enluminure de saint Michel Archange. Le lundi 19 juillet, un atelier de psalmodie a permis aux participants d’apprendre à chanter les psaumes pour mieux participer aux vêpres.
Le 16 juillet, pour l’ouverture du Festival, le groupe de gospel à4 a enchanté le public massé sur les escaliers et les remparts autour du jardin de la croix de Jérusalem. Dimanche 18 juillet, dans l’abbatiale, 300 spectateurs ont profité d’un concert donné par Dom Michel Baumel et Willie Guillaume dans un programme très varié et de grande qualité d’orgue et de violoncelle ; pour la clôture du festival, le groupe vocal Arpador a chanté du gospel en plein air.
La « Compagnie du Théâtre en Partance » a attiré un public nombreux. Au chevet de l’église saint Pierre, les acteurs et
musiciens ont joué « La révélation de l’archange Michel à saint Aubert » (d’après les récits du cartulaire). La mise en scène est parfaitement adaptée à un public passant de tous âges.
Lundi 19 juillet, visiteurs et pèlerins ont écouté frère Charles-Marie leur parler de sa vie de moine dans les Fraternités Monastiques de Jérusalem. Salle comble également le 16 juillet, pour la conférence de Jean-Luc Leservoisier sur l’enluminure monastique au Mont-Saint-Michel. Conférence illustrée de diapositives sur les magnifiques ouvrages
conservés au Scriptorial d’Avranches. Le pèlerinage conduit par les Fraternités Monastiques de Jérusalem, entre
Tombelaine et le Mont a été suivi par 300 fidèles. A l’issu du pèlerinage, la procession aux flambeaux a été suivie d’une
veillée dans l’église abbatiale. Les fidèles ont assisté aux vigiles et ont reçu un exemplaire du nouveau testament.
L’église saint Pierre a reçu chaque jour une communauté religieuse du diocèse, chargée d’animer la prière, et d’accueillir les très nombreux visiteurs et fidèles.
Agés de 16 à 80 ans, les cinquante volontaires ont assuré la logistique, l’accueil des artistes et des visiteurs avec professionnalisme et bonne humeur ! Ils ont été heureux de vivre cette aventure humaine et spirituelle, de
mieux connaître le Mont-Saint-Michel, de faire connaissance avec les personnes qui y travaillent et y vivent.
Un merci appuyé aux entreprises et institutionnels du Mont-Saint-Michel et de la région qui soutiennent, pour la troisième année consécutive, cet évènement, permettant de relayer largement leur image de marque auprès d’une cible locale et touristique. Leur confiance et leur soutien financier ou matériel sont de précieux atouts pour le festival.

Repost 0
Published by Equipe du blog - dans Voyages
commenter cet article
3 juin 2011 5 03 /06 /juin /2011 07:00

L'équipe de St-Hugues de Biviers nous écrit ce petit mot qui complète l'annonce. Messieurs, inscrivez-vous! Vous êtes très attendus ;) Cette situation est connue de toutes les organisations chrétiennes qui oeuvrent pour les célibataires, les inscriptions d'hommes arrivent souvent à deux ou trois jours avant la date limite d'inscription. Cette semaine en Savoie fleure bon les vacances et un partage spirituel d'une grande richesse.

 

Message de l'équipe de St-Hugues de Biviers :

"Une session pour les célibataires est proposée par le centre spirituel St-Hugues de Biviers la semaine du 13 au 20 août 2011. Elle rassemblera 30 célibataires au chalet Notre-Dame des Neiges, dans le Beaufortin, en Savoie.
 
Au programme : 7 jours pour marcher, réfléchir et partager avec d'autres célibataires sur notre vie, notre désir d'aimer et d'être aimé(e). La session associe temps de partage et randonnée, vie fraternelle et conviviale dans un chalet, en montagne. Les femmes ont répondu très tôt. Nous attendons maintenant les inscriptions masculines pour atteindre la parité recherchée. Messieurs, rejoignez cette belle aventure !"

 

 

Célibataire, et après?
Session pour célibataires de 35 à 50 ans
Du samedi 13 août à 12h au samedi 20 août 2011 à 10h
au Chalet Notre-Dame des Neiges, près d’Arêches.
Animation: Jean-Noël GINDRE, jésuite, et une équipe d’animation selon la spiritualité ignatienne.


7 jours pour marcher, réfléchir et partager avec d’autres célibataires sur notre vie, notre désir d’aimer et d’être aimé (e)

Une semaine de vie fraternelle et conviviale avec 30 célibataires de 35 à 50 ans (parité hommes/femmes)
Accueillir l’autre et se laisser accueillir. Vivre dans un chalet. Participer aux services de la vie commune (repas, vaisselle, ménage). Prier et célébrer. Inventer des temps festifs.
Des temps de partage en petits groupes

S’interroger quotidiennement avec d’autres dans une écoute bienveillante pour habiter notre histoire et mettre des mots sur ce que nous vivons. S’exprimer dans une ambiance de respect et de confiance. Entendre aujourd’hui que  Dieu nous a créés pour donner, recevoir et porter du fruit.
Des randonnées en moyenne montagne, dans le Beaufortin, 3 à 5 heures par jour
Marcher ensemble, respirer, écouter, regarder, nous ouvrir à la beauté du monde.
Retour au chalet chaque soir. Bonne condition physique nécessaire.


Matériel à apporter :
- sac de couchage ou sac à rêves,
- chaussures de randonnée en bon état,
- petit sac à dos
- équipement adapté aux variations météo,
- instrument de musique, carnet de chants
- bible de poche, de quoi noter.
Des informations pratiques plus détaillées vous seront transmises avec la confirmation de l’inscription.

Participation financière : Votre participation comprend l’hébergement, la restauration, l’animation.
Forfait : 335 €/personne
Si vous le pouvez, merci de majorer votre participation, ce qui nous permettra d’accueillir les personnes qui ne disposent pas de revenus suffisants. Mais, si l’aspect financier pose un problème, n’hésitez pas à nous en parler.

Pour vous inscrire : Remplissez le bulletin d’inscription à découper et envoyez-le avec votre chèque de 35 € d’arrhes par personne à l’ordre de «Association St Hugues». Les arrhes restent acquises en cas de désistement.

 

M/ Mme  (entourez le terme vous concernant)
Nom :
Prénom  :
Date de naissance :
Secteur d’activité :

Chanteur/musicien :
Adresse :
Code postal :
Email :
Téléphone :
Portable :

Moyen de transport envisagé :
- train
- voiture
- autre

 

Renseignements et envoi du bulletin d'inscription avec le règlement :

Saint Hugues de Biviers
313, chemin de Billerey
38330 Biviers
Tél : 04 76 90 35 97
www.st-hugues-de-biviers.org
accueil@st-hugues-de-biviers.org


Situation :
Arêches se situe à 110 km de Grenoble et à 25 km d’Albertville dans le massif du Beaufortain (Savoie). Le Chalet « Notre-Dame des Neiges » est à 7km d’Arêches; près du barrage de St-Guérin. Altitude 1600 m.
En voiture, c’est la solution la plus simple, covoiturage possible. Par le train, jusqu’à Albertville, puis accès à Arêches par autocar.  Accès au Chalet “Notre-Dame des Neiges” : Le Chalet se situe au-dessus du barrage Saint Guérin. Informations pratiques transmises avec la confirmation de l’inscription.

Repost 0
1 juin 2011 3 01 /06 /juin /2011 07:00

Pour information, le pèlerinage ne figure pas sur la page "Pèlerinages" du site de l'Ile Bouchard.

 

Vous avez plus de 30 ans, vous n’avez jamais été marié, vous n’avez pas choisi votre célibat. Ce week-end sera l’occasion d’être renouvelés dans les grâces Mariales et d’accueillir Marie dans votre cheminement personnel.

 
Pèlerinage des célibataires à l’Ile Bouchard (37)
du samedi 25 au dimanche 26 juin 2011

organisé par la Communauté de l'Emmanuel

 

Tarifs :

74€ du vendredi soir au dimanche

54€ du samedi au dimanche

Chèque à l'ordre de Les amis de Chézelles et de l'Ile-Bouchard

 

Programme :

samedi 25 juin 2011

9h00   Accueil à la maison de Chézelles

9h30   Marche 17km de Chézelles à l'Ile Bouchard

 

dimanche 26 juin 2011

journée de prières et de réflexion avec le Père Geoffroy Hughes Despointes, aumônier à la maison de Chézelels

 

Possibilité d'arriver le vendredi 24 juin à partir de 19h (pas de dîner servi). Apportez votre pique-nique.

Petit-déjeuner servi le samedi matin.

Apportez draps, sac de couchage et affaire de toilette. Instruments de musique bienvenus.

 

Arrivée en train : gare Sainte-Maure de Touraine (navette entre la gare et la maison de Chézelles en le signalant à l'inscription)

 

Date limite d'inscription : 18 juin

Nom

Prénom

Adresse

Code postal

Ville

Mobile

Courriel

 

 

 

Site : http://www.ilebouchard.com/ et http://www.maisondechezelles.fr/

Repost 0
23 mai 2011 1 23 /05 /mai /2011 07:00

L'association Brins de Vie, très dynamique, a la bonne idée de proposer un week-end célibataires dans un des plus beaux villages médiévaux de France... Date limite des inscriptions : 8 juin 2011

 

Week-end chrétiens célibataires

25 et 26 juin 2011

venez vivre un week-end vivifiant en Mayenne,à Sainte-Suzanne (53) entre Laval et Le Mans

organisée par Brins de Vie, association en lien avec l’Eglise catholique du diocèse de Rennes

Au programme : découverte de Sainte Suzanne, petite cité de caractère perchée sur un promontoire rocheux dominant la vallée de l’Erve qui alimentait de nombreux moulins ; visite commentée de la cité médiévale ; veillée animée ; balade dans la campagne environnante... Activités dans la convivialité et la bonne humeur …
Hébergement à Torcé-Viviers en Charnie, près de Ste Suzanne


Clôture des inscriptions le 8 juin 2011

Pour recevoir le tract  et obtenir des informations sur le détail du tarif : brinsdevie@wanadoo.fr

 

 

Tarifs (incluant dîner du samedi, nuit et petit déjeuner, déjeuner du dimanche, visite) :

36 € pour les inscriptions avant le 1er juin

41€ pour les inscriptions entre le 1er et le 8 juin

Hébergement dans des chambres de 2 à 5 lits


Des frais participatifs sont à ajouter :

Je ne suis pas adhérent(e) à Brins de Vie : 5,50 €.
C’est mon 2ème WE 2010/2011, je complète le prix de l’adhésion : 9,50 €

Repost 0

Présentation

  • : Célibataires chrétiens: en route vers le Mariage
  • Célibataires chrétiens: en route vers le Mariage
  • : Ce blog apporte du sens sur la question du célibat des chrétiens/chrétiennes qui ont vocation à se marier religieusement et à fonder une famille chrétienne. Le blog répertorie les sites, les documents, propose la découverte de témoignages vécus sur le célibat chrétien non-consacré et apporte son grain de sel (de la Terre) sur cette question ô combien délicate. Frères et Soeurs, nous sommes plusieurs à vivre ce chemin de Vie qui nous fait franchir les difficultés pour mener au bonheur.
  • Contact

Rechercher

Archives