Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 décembre 2009 7 20 /12 /décembre /2009 08:00
Cinquième et dernière première partie de l'ntervention de Madame Bernadette Chovelon, des Equipes Notre-Dame, lors du pélerinage des célibataires du 27 septembre 2009 à la basilique du Sacré-Coeur de Montmartre. Bonne lecture!


5. Les atouts du couple : le premier atout d’un couple pour se construire, c’est l’amour de l’un pour l’autre.


Aimer et être aimé : se le dire et se le redire, se le montrer, se le prouver. Je ne développe pas parce que c’est évident. Encore qu’il faut se rappeler l’histoire du psychologue qui dit à un mari : « Votre femme se plaint que vous ne lui dites jamais que vous l’aimez » et le mari de répondre : « Ah bon ? Je le lui ai dit une fois . Du moment que je ne le lui redis plus c’est que cela n’a pas changé ». On ne se dit jamais assez souvent qu’on s’aime.


Savoir prendre du temps l’un en face de l’autre de temps en temps pour faire le point, pour savoir où on va, pour voir ce qui ne va pas et ce qui pourrait aller mieux, pour exprimer ce que l’on a au fond de son cœur et qu’on ne se dira pas en débarrassant la table ou en épluchant les carottes. C’est essentiel pour la construction d’un couple.


Inévitablement dans un couple, il y a des disputes. Là encore, il faut du discernement. Il y a des disputes pour des sujets dont on ne se souviendra plus deux jours plus tard. « Tu as encore oublié tes clés ! ». C’est assommant mais cela ne vaut pas le coup de lancer une dispute. Dans une dispute il y a toujours des éléments destructeurs : on lève la voix, on se dit des mots qui dépassent la pensée, on se fait toujours du mal, on crée un climat délétère. Toujours . Quand on réfléchit bien il y a tellement de disputes inutiles sur des sujets sans importance.

Il y a des disputes sur des sujets plus profonds par exemple des attitudes qui font souffrir son conjoint ; ce n’est pas en criant sur le coup et en s’énervant qu’on résoudra le problème ; Il faut savoir attendre le moment du calme, de la détente à deux pour en parler. C’est ce temps de mise au point à deux dont je parlais tout à l’heure. Et là encore il faut du discernement : la pire des attitudes qui conduit toujours à une dispute ou à un échec, c’est de penser qu’on veut changer son conjoint. On l’a choisi et aimé tel (ou telle) qu’il est. On peut lui faire comprendre des choses avec amour, réflexion mais c’est une erreur de croire qu’on va l’éduquer et de vouloir le changer. Cela épuise pour rien.

Le pardon


Il y a toujours un moment où l’un des deux a envie de « voir ailleurs ». épreuve pour le couple. Devoir de prudence ; ne pas se mettre dans des situations irréversibles. On éteint mieux un incendie à la première étincelle que lorsque toute la forêt est en feu. Devoir de loyauté. Devoir de confiance.


Quand on vit 40 ou 50 ans ensemble il y a forcément des crises dans le couple. Il faut savoir pardonner. Il faut aussi se dire qu'une crise n'est qu'une crise et que si l' on veut on peut continuer. On n'arrête pas de faire du vélo parce qu'on est tombé. Un couple traverse une crise importante (Il n’y a pas de couple qui à un moment ou un autre ne traverse pas une crise). Comment s’en sortir ?


Dans un premier temps en en se repliant pas sur soi . En se tournant vers les autres. Ne pas ressasser ses problèmes, s'ouvrir à ceux des autres, sortir avec d ‘autres, inviter d‘autres couples chez soi non pas pour une réception mondaine mais comme un vrai accueil ; voir que les autres eux aussi ont des problèmes, essayer de les comprendre, de les aider , s'investir dans l'amour des autres , etc.

Essayer de comprendre son conjoint. « Pourquoi il a fait ça ? Pourquoi il m’a dit ça ? Est-ce que je l’ai fait souffrir en disant ça ? « 


Vouloir reconstruire son amour : humainement on en a besoin pour vivre bien.
L’amour est le meilleur atout, le meilleur « médicament » pour être heureux, pour avoir un coeur en paix, pour être équilibré, pour faire face aux problèmes quotidiens. Tous nous cherchons le bonheur ; mais le bonheur il ne peut exister que lorsqu’ on aime et qu’on se sent aimé. On reconstruit son amour par des moyens matériels comme je l’ai dit dans la première partie, mais aussi dans la prière et la prière ensemble, la lecture de la Parole de Dieu ensemble et le recours aux grâces du sacrement de mariage « qui n’est pas d’un jour mais de toujours ». Jésus a dit « Je suis le Chemin », ce n’est pas pour rien. Il n’a pas dit « Je suis un chemin  » C’est le seul chemin qui conduit au pardon à la paix du cœur, à l’entente. Le bonheur c’est le bonheur du moi profond, même si on a des épreuves. C’est le chemin de l’Amour.


Tout le monde n'est pas obligé de se marier bien évidemment. Mais à ceux à qui le mariage fait peur, je voudrais dire simplement: votre couple sera ce que vous le ferez. L'amour c'est comme une petite plante que l'on met dans un pot. Si on s'en occupe bien, si on lui donne tout ce qui lui faut, elle pousse, elle grandit, elle fait des fleurs; elle s'épanouit; elle donne du bonheur à ceux qui la regardent. Si on ne s'en occupe plus, elle s'étiole très vite, elle meurt et on n' a plus qu'une envie c'est de la jeter pour en acheter une plus belle! C'est aussi simple que ça!

 

Commentaire du blog : "Votre couple sera ce que vous en ferez". Vous êtes au coeur de l'action, c'est à vous d'agir avec discernement. Ces atouts du couple, nous le redisons encore et encore, correspondent à celles et ceux qui prennent le temps de construire leur couple. Si vous allez trop vite, ou de manière trop superficielle, ne vous étonnez pas que tout s'effondre (vite ou lentement). Parfois, il vaut mieux rompre des fiançailles incertaines (conseil d'un prêtre spécialiste des préparations au mariage) plutôt que de croire que tout s'arrangera après le mariage. C'est périlleux. Prenez le temps de vous connaître avant de vous marier, dans toutes les circonstances, et vous verrez avec joie que cela porte du fruit. Les célibataires seul(e)s devront réfléchir à cette étape de lenteur, dans la connaissance de leur prochain. C'est dur mais indispensable pour la suite des événéments heureux que nous vous souhaitons dans votre vie familiale.

Sommaire de l'intervention:
Partie 1 : "A quoi bon se marier?"
Partie 2 : "Construire son mariage sur le roc"
Partie 3 : "Bien choisir son futur conjoint"
Partie 4 : "Construire son couple avec l'aide du Seigneur"

Partager cet article

Repost 0
Published by celibataire catholique - dans Célibat en vue du mariage
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Célibataires chrétiens: en route vers le Mariage
  • Célibataires chrétiens: en route vers le Mariage
  • : Ce blog apporte du sens sur la question du célibat des chrétiens/chrétiennes qui ont vocation à se marier religieusement et à fonder une famille chrétienne. Le blog répertorie les sites, les documents, propose la découverte de témoignages vécus sur le célibat chrétien non-consacré et apporte son grain de sel (de la Terre) sur cette question ô combien délicate. Frères et Soeurs, nous sommes plusieurs à vivre ce chemin de Vie qui nous fait franchir les difficultés pour mener au bonheur.
  • Contact

Rechercher

Archives