Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 octobre 2009 2 20 /10 /octobre /2009 07:00

Entre-temps, le Père Luc Ravel est devenu Monseigneur Luc Ravel, nommé évêque aux Armées en octobre de cette année. Nous lui souhaitons force, courage et foi pour l'insuffler auprès des militaires français de confession catholique. Un article publié sur le blog de la Pastorale familiale du diocèse d'Orléans relate l'accompagnement spirituel très fervent de Monseigneur Ravel auprès des célibataires catholiques.
Dans ce blog, nous considérons que le célibat n'est ni subi, ni d'attente, car c'est un temps de préparation spirituelle pour réaliser sa vocation au mariage. C'est notre opinion, forgée dans le célibat vécu durant de longues années où notre foi a été mise à rude épreuve : le doute, la colère, le désespoir, l'échec, la déception sont autant de tentations à s'éloigner de Dieu. Cette solitude est voulue pour nous éprouver dans notre foi. Gardez confiance en Dieu à chaque instant, le fruit recueilli sera au-delà de vos espérances, très différent de ce que vous demandez dans vos prières les plus ferventes. La bonté de Dieu est plus grande que notre toute petite imagination ;)
Nous publions l'article ci-après bien que nous ne partageons pas l'intégralité du point de vue exprimé sur le célibat chrétien. Car chaque point de vue a sa résonnance dans les coeurs. Parfois, il est bon d'écouter une opinion différente de la sienne, à ne pas confondre bien sûr avec le jugement... Avoir une opinion, c'est indispensable pour construire une relation durable. Si votre interlocuteur ou interlocutrice décrète que votre point de vue est un jugement, c'est en réalité une erreur d'appréciation et un manque total de discernement de sa part. Dans un couple, dans la famille, savoir écouter et être écouté(e) est une règle à respecter en toute réciprocité (dans le partage, et non pas l'échange), en tout temps et en tout lieu.

(1/10/2007 – Il est Vivant)
Le célibat : une souffrance intime … partagée par une multitude. De ce phénomène, le père Luc Ravel prend pleinement conscience en 1996, au moment où lui est confié l’animation d’un groupe de personnes seules crée un an auparavant.
Comme la plupart d’entre nous, je connaissais des personnes célibataires mais je n’avais pas du tout saisi l’ampleur et la profondeur du phénomène », reconnaît-il sans ambages. Depuis, le célibat ne l’a plus “quitté” et c’est aujourd’hui dans toute la France que le Père Luc Ravel accompagne des centaines de solos cathos ou en recherche. La tâche est immense et la cause encore trop peu entendue. Ce prêtre dans la force de l’âge a pris la question à bras-le-corps.

L’un de ses soucis majeurs : sensibiliser à cette question cruciale les laïcs mais aussi les prêtres, les évêques et l’Église tout entière. Pour y parvenir, son dynamisme semble inépuisable. Avec le soutien logistique de petites équipes dont il sait s’entourer, les initiatives se multiplient tout au long de l’année : conférences, week-ends, etc. Et l’été n’est pas toujours synonyme de répit. C’est ainsi qu’en août dernier, le “Jubilé de l’Amour” a poussé de très nombreuses personnes “seules” sur les routes d’Assise à Rome. Rome, où le père Luc n’hésite pas à aller “plaider la cause” en haut lieu avec pour seules armes son franc sourire, son regard d’un bleu pétillant et sa détermination sans faille. C’est que le célibat est l’affaire de tous et déborde de beaucoup le seul monde catholique. « Il n’y a qu’à consulter le site de l’Insee, au mois de janvier chaque année, pour se rendre compte de la progression constante des solos – célibataires, veufs, veuves, divorcés, etc. »

Un célibat d’attente
Aussi parlantes soient-elles, ces statistiques ne diront cependant jamais rien sur le mal-être généré par cette situation chez la plupart de c
eux qui sont directement concernés. « Il nous faut saisir et rejoindre les sentiments d’une personne qui, sans l’avoir choisi, est toujours seule à 35, 40 ou 45 ans », note avec délicatesse le Père Luc, habité par les milliers de confidences reçues depuis plus de dix ans. Mais si l’heure est toujours à la compassion, rien ne sert de s’appesantir et encore moins de larmoyer. Ce n’est d’ailleurs pas le style de ce prêtre énergique qui ne croit pas à la fatalité et n’hésite jamais à aborder devant ses publics le thème souvent dérangeant de l’engagement. À l’expression “célibat non choisi”, il préfère de loin le “célibat d’attente”. « L’attente, entendue non comme une passivité, précise-t-il, mais plutôt comme une espérance. »

Une espérance fondée sur l’assurance que Dieu, jamais, ne nous abandonnera

Mais que faire de cette attente lorsqu’elle
semble vouloir se prolonger indéfiniment et que la saison de l’amour ne vient toujours pas ? Comment transformer chaque jour cette attente en une véritable école du don de soi ?
C’est l’un des défis permanents lancés aux célibataires, qu’il s’agit d’accompagner. Le père Luc Ravel en est persuadé. Les temps forts, très utiles pour sensibiliser l’opinion, faire évoluer les mentalités et susciter le dépassement de soi chez les participants ne suffisent pas. Ils ne seront jamais que des feux de paille s’ils ne sont pas suivis par des rencontres régulières, où des amitiés se nouent au fil de l’année et où chacun accepte peu à peu d’avancer malgré tout dans la confiance. Toute une pastorale est à imaginer… Une chose est sûre : le combat d’avant-garde du père Luc a encore de beaux jours devant lui !

Source : Pastorale familiale du diocèse d'Orléans

Partager cet article

Repost 0
Published by celibataire catholique - dans La rencontre de l'autre
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Célibataires chrétiens: en route vers le Mariage
  • Célibataires chrétiens: en route vers le Mariage
  • : Ce blog apporte du sens sur la question du célibat des chrétiens/chrétiennes qui ont vocation à se marier religieusement et à fonder une famille chrétienne. Le blog répertorie les sites, les documents, propose la découverte de témoignages vécus sur le célibat chrétien non-consacré et apporte son grain de sel (de la Terre) sur cette question ô combien délicate. Frères et Soeurs, nous sommes plusieurs à vivre ce chemin de Vie qui nous fait franchir les difficultés pour mener au bonheur.
  • Contact

Rechercher

Archives