Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 janvier 2009 7 25 /01 /janvier /2009 07:00
Le Père Denis Sonet nous adresse ce 12 janvier 2009 un petit mot réconfortant pour les célibataires catholiques, et valables pour tous les chrétiens ;) Nous transmettons les saintes paroles de Soeur Emmanuelle dans les voeux que nous adresse le Père Sonet pour la nouvelle année. Bonne lecture !

Chers amis,

Je crois comprendre que vous voudriez que je fasse un petit article pour votre blog ? Dire ce qui m'a motivé à m'intéresser à la question des célibataires ?
 
Si  c'est le cas : voici ce que je dirais "Célibataires, bougez-vous !"

Vous êtes nombreux, de plus en plus nombreux... et vous représentez une richesse étonnnante. Je suis frappé de la qualité d'hommes et de femmes qui est inutilisée dans un célibat qui n'a pas trouvé de sens. Je suis désolé à la pensée que tant d'hommes et de femmes parfaitement intéressants, qui pourraient former des couples réussis, végètent en attente d'on ne sait quoi. Le célibat pour le célibat, me semble-t-il, n'a pas de sens. Il n'a de sens que celui qu'on lui donnne.

Désire-t'on trouver l'âme soeur ? Alors, bougeons-nous : n'attendons pas qu'on nous la parachute miraculeusement... et ne soyons pas d'une exigence telle que nous ne voulons que la perfection :  le prince charmant, la princesse de rêve, ça n'existe pas !

Désire-t'on rester célibataire ou sommes-nous contraints de le rester?  Alors, donnons-nous un but, un objectif qui nous sorte de notre enfermement sur notre petite personne. Ouvrons les vannes de notre coeur : il y a tellement à apporter dans notre monde, et "rien ne vaut la joie de faire un coeur moins triste". Au soir de sa vie, il est bon, en regardant dans le rétroviseur, de penser qu'on a laissé une trace, que notre passage terrestre a eu un sens.

C'est pour vous aider à trouver ces raison de vivre que sont organisées des rencontres de célibataires.

Dans quel but ?

D'abord , bien sûr, permettre des rencontres entre personnes animées du même désir de construire leur vie. Une ambiance conviviale et festive le permet.

Guérir des blessures du passé, des échecs et des rejets qui pèsent trop souvent sur la confiance dans l'avenir.

Apprendre à découvrir et vivre une authentique communication qui n'a rien à voir avec des bavadarges "café du Commerce". Une communication qui permet de découvrir, ébloui, le merveilleux de l'autre.

Découvir le formidable de l'engagement éclairé - le beau risque de l'engagement ! - sans lequel rien ne peut se construire.

Retrouver l'optimisme et la Foi. La Foi en soi d'abord, la foi en l'autre rencontré(e), la foi en l'amitié et en l'amour, la foi en l'avenir qui sont  en définitive les formes subtiles de la Foi en Dieu
 
Personnellement, j'organise une session de 4 jours à Aix-en provence (la Baume) du 7 au 10 mai 2009 et une session à Troyes du 8 au 11 novembre 2009.

Souvenez-vous de Soeur Emmanuelle : « En 1993, je rentre en France. Choc terrible : la morosité court partout, on ne se regarde pas, on ne se parle pas, on ne se connaît pas. Pendant ce temps, la joie chante là où l’on vit sans eau, sans électricité, sans loisirs, mais dans la fraternité quotidienne. Bonheur, où loges-tu ? Dans l’abondance des biens ou dans la relation, dans la fraîcheur du cœur à cœur ?  »

P. Sonet

Partager cet article

Repost 0
Published by Père Denis Sonet - dans Célibat en vue du mariage
commenter cet article

commentaires

Benoït 19/08/2009 21:57

Jésus était-il marié ? Non ! Je suis son exemple.

celibataire catholique 20/08/2009 01:36



Effectivement, c'est une possibilité. Cela revient, même informellement, à un célibat consacré, du moment que c'est pour les mêmes raisons, "pour le royaume". Ce qui sort d'un célibat dépourvu de
sens, comme dit au début de l'article, ou d'une attente et préparation du mariage. Après tout, c'est la situation du père Sonet comme tant de prêtres, religieux, religieuses, etc...


Il y a bien des sites chrétiens là-dessus, c'est pour cela que nous y mettons moins l'accent. Mais effectivement, Jésus n'avait pas de femme et dit (Mathieu 19,12) "Car il y a des eunuques qui le
sont dès le ventre de leur mère; il y en a qui le sont devenus par les hommes; et il y en a qui se sont rendus tels eux-mêmes, à cause du royaume des cieux. Que celui qui peut comprendre
comprenne." Ceci dit, comme on le voit aussi chez Paul (1 Corinthiens 7, 1-9), cet état de célibat permanent n'est pas fait pour tout le monde et même aux grandes heures de la vie monastique il
ne concernait qu'une minorité des fidèles.


Mais du coup, le mariage pour les chrétiens est un choix et non une obligation, on peut se sentir libres, l'important étant que notre vie prenne sens.



Vivi 07/02/2009 21:32

Par ailleurs, j'ajoute que devenir adulte devient un casse-tête pour la génération de 20-30 ans. Trop vite ou pas assez de maturité affective, excès d'estime de soi ou de dévalorisation de soi (ce qui revient à un résultat nul pour créer le partage, source de compréhension et d'amour), se précipiter dans un choix ou laisser faire (la fameuse Providence a bon dos quand il s'agit de notre libre-arbitre, don du Seigneur pour nous laisser notre entière liberté)... bref il est plus dur aujourd'hui d'être adultes, de fonder une famille chrétienne, parce que les lieux de convivialité se sont raréfiés.Pour l'année 2009, nous organisons 4 pélés (au lieu des 2 habituels) au Sacré-Coeur de Montmartre : 21 mars, 20 juin, 19 septembre et 12 décembre.Envoyez-nous votre fils. Il sera bien accueilli. Celles et ceux qui sont venus, tous (sauf un ou deux très fermés au partage) sont repartis avec le sourire et de nouveaux amis. Pour ce qui est de la romance, les catho pratiquants se distinguent par leur degré élevé d'exigence ;))) ce qui les ralentit un peu au début. La clef est le partage. A pratiquer avec assiduité avec celles et ceux qui en comprennent le sens et l'utilité ;)

RONEZ 27/01/2009 07:12

Merci Père SONET pour votre témoignage. Je suis maman de trois jeunes (32 - 29 et 21 ans) et vos paroles me réconfortent. Et bien sûr, je leur ai envoyé vos bonnes paroles que mon mari et moi partageons pleinement. Nous souffrons et surtout notre premier fils en souffre aussi. Que faire pour l'aider ?Encore merci

celibataire catholique L 30/01/2009 13:23


Sympa d'avoir un commentaire d'une personne mariée .
C'est bien que les personnes mariées (en particulier les parents mais espérons pas seulement) s'intéressent à la situation des célibataires.
Les parents ont un rôle particulier puisque les célibataires sont appelés à les quitter, en particulier pour fonder un nouveau couple et foyer.

De notre point de vue de célibataires qui animons ce blog (rappelons que, s'il a eu la gentillesse de nous adresser un texte à publier, Denis Sonet est surtout lié au CLER), quelques pistes:
Signaler des textes utiles à ses enfants célibataires peut être bien, même s'il vaudrait mieux que celà passe par d'autres que les parents. Pour les parents, il vaut mieux laisser ses enfants
libres (ne pas leur "mettre la pression"), les traiter en adultes, accepter de ne pas avoir prise sur eux... Par contre, ça peut être bien d'aider quand le fils ou la fille le demande, constituer
une base stable.
Pour les célibataires comme pour l'entourage, il s'agit de passer de la "souffrance" à la construction car le temps du célibat n'est pas là pour souffrir mais pour se préparer à la suite.
Quant à l'âge, il faut se rendre compte -on peut le regretter dans la mesure où, à part les études, il y a aussi de mauvaises raisons à ce fait de société- que la vie de couple et de parents
commence plus tard que dans la génération précédente. Le fait qu'un homme ne soit pas marié à 32 ans n'est pas anormal même si on peut en ressentir un inconfort qui doit plutôt pousser à "se
bouger" comme dit Denis Sonet, qu'à se replier sur soi.


Présentation

  • : Célibataires chrétiens: en route vers le Mariage
  • Célibataires chrétiens: en route vers le Mariage
  • : Ce blog apporte du sens sur la question du célibat des chrétiens/chrétiennes qui ont vocation à se marier religieusement et à fonder une famille chrétienne. Le blog répertorie les sites, les documents, propose la découverte de témoignages vécus sur le célibat chrétien non-consacré et apporte son grain de sel (de la Terre) sur cette question ô combien délicate. Frères et Soeurs, nous sommes plusieurs à vivre ce chemin de Vie qui nous fait franchir les difficultés pour mener au bonheur.
  • Contact

Rechercher

Archives