Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mars 2009 7 15 /03 /mars /2009 08:00
La réflexion qui a conduite à l'étude des Associations Familiales Catholiques (AFC) sur "L'avenir de la famille, le coût du non mariage" s'est construite dans la durée. Petit aperçu de la genèse d'un enseignement sur le mariage et sur le choix de fonder une famille chrétienne.


Les associations catholiques défendent le mariage


Non, le mariage n'est ni mort ni ringard, il ne se résume pas, non plus, à un vulgaire contrat privé. Et, à l'occasion de leur centième anniversaire, les Associations familiales catholiques (AFC) ont décidé d'en redorer le blason. Elles sortent de leur réserve pour faire campagne en faveur de cette "institution sociale", fondatrice de la famille selon Paul de Viguerie, président des AFC.

"Ce n'est pas l'enfant qui fait la famille, c'est le couple, formé par un homme et une femme", estiment les AFC, reprenant ainsi - pour la contredire - une formule en vogue parmi certains sociologues et portée par Ségolène Royal, ex-ministre de la Famille de Lionel Jospin. Les familles catholiques ont bien l'intention de le démontrer : le mariage, ce n'est pas comme le concubinage ou le pacs. Une démonstration qu'ils ont voulu confier à des scientifiques.

Des spécialistes de nombreuses disciplines (histoire, économie, philosophie, droit, psychologie, éducation, mais aussi théologie) vont donc se constituer en "laboratoire" et travailler sous la houlette de Pierre Benoît, directeur de l'Institut des sciences de la famille de Lyon, rattaché à l'université catholique de la ville. Mission : évaluer le coût du "non-mariage".

Depuis les années 60, l'organisation du mariage a en effet été confrontée à des évolutions majeures. En 1965, un premier changement législatif permettait ainsi aux femmes de gérer leurs biens et leurs salaires de façon autonome. Divorce, filiation, succession, les lois organisant la famille ont ensuite été bouleversées au cours des dernières décennies. "La situation est paradoxale, explique Pierre Benoît : A la mairie, on lit toujours aux mariés les mêmes articles qu'avant, mais leur portée n'est plus la même. Le mariage a changé de sens : il est allégé." Exemples : on parle d'engagement, mais on peut divorcer, même quand l'autre ne le souhaite pas ; on mentionne l'obligation de fidélité, mais le "coup de canif dans le contrat" n'est plus considéré de la même manière qu'il y a vingt ou trente ans - y compris par les tribunaux.

Parmi d'autres indicateurs de l'impact du non-mariage, le groupe de travail veut se pencher de plus près sur "l'effet de brouillage juridique". "Actuellement, explique Pierre Benoît, il existe trois situations de couple : le mariage, le concubinage et le pacs. Mais, dans tous les cas, le mariage sert encore de modèle caché, les couples non mariés croyant très souvent dépendre des mêmes textes de loi que les couples mariés, ce qui est faux. Par exemple, la séparation d'un couple non marié et un divorce n'ont pas du tout les mêmes conséquences, notamment financières."

Les chercheurs mandatés par les familles catholiques vont encore travailler sur des thèmes plus classiques, comme les rapports entre l'absence d'union officialisée et la pauvreté, ou les résultats scolaires des enfants.

En dépit du concubinage et du pacs, le mariage reste le modèle d'union le plus prisé des Français : 25 millions d'entre eux se sont passé la bague au doigt - parfois plusieurs fois - et même le mariage religieux a encore la cote puisque un tiers des 300 000 cérémonies civiles annuelles seraient ensuite célébrées par l'Église catholique.

Laurence de Charette
Source : Le Figaro, 11 décembre 2004

Partager cet article

Repost 0
Published by celibataire catholique V - dans Célibat en vue du mariage
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Célibataires chrétiens: en route vers le Mariage
  • Célibataires chrétiens: en route vers le Mariage
  • : Ce blog apporte du sens sur la question du célibat des chrétiens/chrétiennes qui ont vocation à se marier religieusement et à fonder une famille chrétienne. Le blog répertorie les sites, les documents, propose la découverte de témoignages vécus sur le célibat chrétien non-consacré et apporte son grain de sel (de la Terre) sur cette question ô combien délicate. Frères et Soeurs, nous sommes plusieurs à vivre ce chemin de Vie qui nous fait franchir les difficultés pour mener au bonheur.
  • Contact

Rechercher

Archives