Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 décembre 2008 5 26 /12 /décembre /2008 08:00
« Il y a encore beaucoup d’autres signes… »
par André Millot
Paroisse Saint-Roch, à Paris.
Dimanche de la Divine Miséricorde (30 Mars 2008, année A).
Commentaire des Actes des Apôtres 2, 42-47, saint Pierre 1, 3-9, saint Jean 20, 19-31.



Après une interminable maladie, se lever, se relever.
Une lettre qu’on attendait plus, une parole qu’on espérait plus, un pardon qu’on ne méritait plus.
Ressusciter.

Des pas dans un couloir : votre enfant est hors de danger.
Un coup de fil, ce matin-là : oui, votre CV nous intéresse.
Dans le journal, page 3 : risque de délocalisation écarté.
Ressusciter.

Un dessin d’enfant, appliqué et somptueux, qui chasse on ne sait comment la fatigue et les soucis du jour.
Un SMS, quelques mots, rares comme dans un livre d’enfant mais si pleins de couleurs, qui casse le gris de la solitude quotidienne.
Ressusciter.

Devant la bonté inexplicable qui émane d’une parole, d’un geste, si purs, comprendre qu’il est évident que rien au monde ne peut en être la source.
Ressusciter.

Puisée on ne sait où cette confiance suffisante, insoupçonnée, pour résister à l’angoisse, pour traverser les mers redoutables du doute, du désespoir, de la mort même.
« Rien de saurait nous séparer de l’Amour du Christ »
Ressusciter.



Actes des Apôtres 2, 42-47
Et ils étaient assidus à l'enseignement des apôtres et aux réunions communes, à la fraction du pain et aux prières. Or la crainte était dans toutes les âmes, et beaucoup de prodiges et de miracles se faisaient par les apôtres. Tous ceux qui croyaient vivaient ensemble, et ils avaient tout en commun ; ils vendaient leurs terres et leurs biens, et ils en partageaient entre tous, selon les besoins de chacun. Chaque jour, d'un même coeur, assidus au temple, et rompant le pain à la maison, ils prenaient leur nourriture avec joie et simplicité de coeur, louant Dieu et ayant la faveur de tout le peuple. Et le Seigneur adjoignait chaque jour à la masse ceux qui étaient sauvés.


Saint Pierre 1, 3-9
Béni soit Dieu, le Père de Notre Seigneur Jésus-Christ, qui selon sa grande miséricorde nous a régénérés par la résurrection de Jésus-Christ d'entre les morts pour une vivante espérance ; pour un héritage incorruptible, sans souillure et inflétrissable, qui vous est réservé dans les cieux, à vous que la puissance de Dieu garde par la foi pour le salut, qui est prêt à se manifester au dernier moment.
Dans cette pensée, vous tressaillez de joie, bien qu'il vous faille encore pour un peu de temps être affligés par diverses épreuves, afin que l'épreuve de votre foi beaucoup plus précieuse que l'or périssable, que l'on ne laisse pourtant pas d'éprouver par le feu, vous soit un sujet de louange, de gloire et d'honneur lorsque se manifestera Jésus-Christ.
Vous l'aimez sans l'avoir jamais vu; vous croyez en lui, bien que maintenant encore vous ne le voyiez pas; et vous tressaillez d'une joie ineffable, et pleine de gloire, sûrs que vous êtes de remporter le prix de votre foi, le salut de vos âmes.


Saint Jean 20, 19-31.
Le soir de ce même jour, le premier de la semaine, les portes du lieu où se trouvaient les disciples étant fermées, parce qu'ils craignaient les Juifs, Jésus vint, et se présentant au milieu d'eux, il leur dit: "Paix avec vous!" Ayant ainsi parlé, il leur montra ses mains et son côté. Les disciples furent remplis de joie en voyant le Seigneur. Il leur dit une seconde fois: "Paix avec vous!" Comme mon Père m'a envoyé, moi aussi je vous envoie." Après ces paroles, il souffla sur eux et leur dit: "Recevez l'Esprit-Saint.". "Ceux à qui vous remettrez les péchés, ils leur seront remis; et ceux à qui vous les retiendrez, ils leur seront retenus." Mais Thomas, l'un des douze, celui qu'on appelle Didyme, n'était pas avec eux lorsque Jésus vint. Les autres disciples lui dirent donc: "Nous avons vu le Seigneur." Mais il leur dit: "Si je ne vois dans ses mains la marque des clous, et si je ne mets mon doigt à la place des clous et ma main dans son côté, je ne croirai point." Huit jours après, les disciples étant encore dans le même lieu, et Thomas avec eux, Jésus vint, les portes étant fermées, et se tenant au milieu d'eux, il leur dit: "Paix avec vous!" Puis il dit à Thomas: "Mets ici ton doigt, et regarde mes mains; approche aussi ta main, et mets-la dans mon côté; et ne sois plus incrédule, mais croyant." Thomas lui répondit: "Mon Seigneur, et mon Dieu!" Jésus lui dit: "Parce que tu m'as vu, Thomas, tu as cru. Heureux ceux qui n'ont pas vu et qui ont cru." Jésus a fait encore en présence de ses disciples beaucoup d'autres miracles qui ne sont pas écrits dans ce livre. Mais ceux-ci ont été écrits, afin que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et qu'en croyant vous ayez la vie en son nom.

Partager cet article

Repost 0
Published by celibataire catholique V - dans Méditations - prières
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Célibataires chrétiens: en route vers le Mariage
  • Célibataires chrétiens: en route vers le Mariage
  • : Ce blog apporte du sens sur la question du célibat des chrétiens/chrétiennes qui ont vocation à se marier religieusement et à fonder une famille chrétienne. Le blog répertorie les sites, les documents, propose la découverte de témoignages vécus sur le célibat chrétien non-consacré et apporte son grain de sel (de la Terre) sur cette question ô combien délicate. Frères et Soeurs, nous sommes plusieurs à vivre ce chemin de Vie qui nous fait franchir les difficultés pour mener au bonheur.
  • Contact

Rechercher

Archives