Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juin 2008 5 27 /06 /juin /2008 07:00
Sixième partie de la conférence. Se promettre à soi-même, et tenir ses promesses. Voilà un beau message porteur d'espérance. Ne faites pas aux autres ce que vous ne voudriez pas que l'on vous fasse est un refrain longtemps entendu. Alors pourquoi untel ou unetelle se comporte mal avec vous? Un jésuite vous répondra par une question : êtes-vous sûr(e) d'avoir bien choisi votre interlocuteur ou votre interlocutrice? L'état d'esprit est la liberté que nous avons à partager en premier. Bonne lecture !

 

 

Sixième partie :
"Dieu nous a créés libres"

 

"Deuxième vertu, non morale mais théologale : l’espérance.

 

C’est intéressant, lorsque vous lisez la lettre de Jean-Paul II, de voir lorsque Jean-Paul II s’adresse à chacun des continents, il s’adresse à l’Europe, il donne comme mot d’ordre l’espérance. Quand il a parlé de l’Afrique, il a donné comme mot d’ordre la famille. Il a très bien expliqué Jean-Paul II que notre problème à nous c’est de manquer d’espérance.

 

Rappelez-vous Le journal d’un curé de campagne où Georges Bernanos disait : « Ma paroisse se meurt d’ennui », autrement dit elle dépérit. C’est vrai que ce que nous rencontrons aujourd’hui c’est un monde où il y a une espèce d’hypertrophie des moyens, on n’a jamais eu autant de moyens, et une atrophie des sens, des finalités. Autrement dit pas d’espérance. Et pour arriver à affronter les risques, il nous faut avoir des raisons de vivre et précisément avoir des buts.

 

Je me souviens d’un échange entre un mari et une femme, et on demande à la femme mariée : « Mais vous n’avez pas peur que votre mari vous trompe ? » Elle répond : « Non, mon mari m’a promis de rester fidèle. » Certains diront : c’est bien naïf. Mais qui est le plus naïf ? C’est celui qui ne croit plus à l’espérance ou celui qui ne croit plus à la promesse ? L’espérance repose sur une promesse. Quand on se marie, il y a la rencontre d’une personne qui promet et d’une personne qui fait confiance. Qu’est-ce qui est le plus important ? La promesse a un sens, c’est un lien entre deux personnes. Quand vous promettez, avant même que vous ayez accompli ce que vous promettez, l’autre : « Je vais partir pendant un an en Angleterre, je te promets que je t’écrirai tous les mois. » Avant même que l’autre envoie des lettres, par la promesse, vous vous engagez et donc vous commencez à créer un lien qui est solide.

 

Mes amis, est-ce que vous promettez régulièrement des choses aux autres ? A fortiori, est-ce que vous tenez vos promesses ? Et quand on apprend à promettre et à tenir dans la promesse, on se prépare à une relation plus durable, à une relation plus fiable et en l’occurrence, il faut pour qu’il y ait mariage, d’un côté qu’il y ait promesse, je te promets de t’aimer. Et de t’aimer avec la grâce de Dieu toujours. D’un autre côté la confiance, important la confiance. Faire confiance c’est croire en l’autre et non pas croire ce que fait l’autre.

 

Othello voulait absolument savoir si Desdémone était fidèle. Quand on commence à vouloir savoir et qu’on cesse de croire, on transforme en fait l’amour en jalousie. La jalousie veut ouvrir le cœur de l’autre pour avoir une certitude que l’autre nous aime. Hors je suis désolé, l’amour ça ne se démontre pas. L’amour ne se prouve pas, ça s’éprouve. Dans l’amour, on ne peut faire que confiance. Dans l’amour, on ne peut donner que des signes. Par contre, quand il y a confiance d’un côté, et de l’autre côté promesse, ça peut durer. Donc apprenez à prendre des risques et dans vos vies engagez-vous plus souvent, en promettant à vos amis, à ceux qui vous sont proches, à votre voisine, allez la voir, etc.

 

Troisièmement, qui va rejoindre les signes, la question de la présence de Dieu. Est-ce que Dieu est présent ? Est-ce que Dieu fait signe ? Est-ce que Dieu lui-même peut nous dire si c’est lui ou si c’est elle ?

 

Sur cette question-là, il y a quand même un certain nombre d’ambiguïtés. Bien évidemment que l’amour intéresse le bon Dieu, ça il n’y a pas de doute. Dieu s’intéresse au mariage puisqu’il est amour. Maintenant, le moins qu’on puisse dire, c’est que Dieu s’intéresse aussi à une autre réalité qu’il a créée en nous et qui est la liberté.

 

Vous connaissez l’histoire de ce vieux Juif qui voulait absolument gagner au loto. Tous les jours il priait le Très Haut : « Fais-moi gagner au loto. » Tous les jours. Et puis il ne gagnait pas au loto. Et au bout d’un an malgré une prière assidue, il apprend que son voisin, un goy, un non-Juif, gagne au loto. Alors là, il est fou de rage : « Moi je te prie tous les jours et pas lui, et il gagne au loto. Franchement il doit se passer quelque chose. » Et ce jour-là, le Très Haut lui parle : « Mais tu sais moi je voudrais bien que tu gagnes au loto mais s’il te plaît achète au moins un billet. »

 

C’est aussi l’histoire du prêtre qui invoquait l’Esprit Saint lorsqu’il montait en chaire : « Esprit Saint, dis-moi ce que j’ai à dire et je le dirais. Dis-moi seulement ce que j’ai à dire. » Et voilà qu’un jour, l’Esprit Saint lui dit : « Eh bien, tu vas dire à tous ceux qui sont là, que tu es un gros fainéant. »

 

J’avais rencontré une jeune célibataire qui disait : « Moi je m’occupe des affaires du bon Dieu, donc Lui s’occupe des miennes. » Je m’occupe, je prépare le forum de l’Amour ; il se passait des choses : Toussaint Paris, etc. Mais pour le reste c’est à Lui. Je lui raconte l’histoire du Juif et de son ticket de loto et quinze jours après elle me téléphone en me disant « J’ai acheté un ticket de loto. » Je crois que ce n’est pas vraiment ce que j’avais voulu lui dire. Elle m’explique : « J’ai invité des amis chez moi, autrement dit j’ai pris les moyens pour rencontrer des personnes. »

 

Notre bon Dieu nous a créés libres donc prenons les moyens pour. Quelle fausse conception de Dieu que de s’imaginer que Dieu doit faire les choses à notre place !"

 

Conférence du Père Pascal Ide, Forum de l’Amour du 29 janvier 2005.

Sources : http://www.generationjpii.org/article775.html et http://www.forumdelamour.com/



Première partie : "Être soi-même pour rencontrer son promis ou sa promise"
Deuxième partie : "Se donner, ce n’est pas s’immoler"
Troisième partie : "Ces petites délicatesses qui font justement tout le secret de l’amour"
Quatrième partie : "Il y a besoin de prendre du temps pour se connaître l’un l’autre"
Cinquième partie : "Le courage, c’est d’affronter la peur"

Partager cet article

Repost 0
Published by Célibataire catholique V - dans Célibat en vue du mariage
commenter cet article

commentaires

Patricia 30/06/2008 22:59

Juste un petit mot pour vous remercier de publier ces textes du Père P. Ide et, plus généralement, pour la création de ce blog. J'attends vendredi pour lire la suite! Patricia

celibataire catholique V 02/07/2008 14:52


C'est très gentil! Tout attendre du mariage est en effet commettre une erreur très répandue, de même qu'espèrer être comblé(e)s par le rôle de parents. Comme si faire des bébés était le summum du
bien-être... Le chemin de vérité est en soi, à construire dans son union spirituelle avec Dieu, à partager avec son promis ou sa promise, avec sa famille et/ou ses amis, à faire grandir dans le
coeur des enfants qui naissent du mariage chrétien. Cette force qui est en nous reste souvent calfeutrée, car nous manquons de lieux et de temps appropriés pour se nourrir du partage de la foi.
Trouver les interlocuteurs et interlocutrices qui vous correspondent par leur état d'esprit, vous verrez de suite : le bénéfice est réciproque ;) La prière de saint François d'Assise vous indique
le chemin... Fraternellement


Présentation

  • : Célibataires chrétiens: en route vers le Mariage
  • Célibataires chrétiens: en route vers le Mariage
  • : Ce blog apporte du sens sur la question du célibat des chrétiens/chrétiennes qui ont vocation à se marier religieusement et à fonder une famille chrétienne. Le blog répertorie les sites, les documents, propose la découverte de témoignages vécus sur le célibat chrétien non-consacré et apporte son grain de sel (de la Terre) sur cette question ô combien délicate. Frères et Soeurs, nous sommes plusieurs à vivre ce chemin de Vie qui nous fait franchir les difficultés pour mener au bonheur.
  • Contact

Rechercher

Archives