Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 décembre 2007 5 28 /12 /décembre /2007 07:00

Cette homélie a fait naître le pèlerinage des célibataires à la basilique du Sacré-Coeur de Montmartre, à Paris. Parmi l'équipe du pèlerinage, L. a eu l'idée de créer le blog http://celibataireschretiens.over-blog.com. Voilà comment tout a commencé... une petite lumière s'est déclenchée dans mon esprit. V.

Homélie 2e dim ord C
par le Père Etienne Givelet, paroisse Saint-Honoré d'Eylau, Paris.

Un jour, en écoutant un homme gravement handicapé – il était myopathe : il ne pouvait se déplacer qu’en fauteuil électrique , j’avais été très impressionné par sa devise, sa règle de vie, son refrain :  « changeons la nature du combat ». Il osait même dire lui qui avait un corps si blessé, que son corps était l’expression de l’amour.

Voilà cet homme, avait trouvé sa vocation : se mettre au service de ses frères myopathes alors même que son handicap aurait pu l’abattre. Il a changé la nature de son combat : au lieu de se rebeller, d’être en révolte, il s’est révolté d’une autre façon, en se mettant au service des autres.

Voilà pour moi l’attitude de Dieu face à l’homme qui n’aime pas : Jérusalem, Israël n’en a rien à faire de Dieu et Dieu par son prophète Isaïe dit : « pour la cause de Jérusalem, je ne me tairai pas, pour Sion je ne prendrai pas de repos ». Dieu a changé la nature du combat. Au lieu de s’en prendre à l’homme qui fait le mal (nous on se dit parfois que Dieu veut se venger), au contraire il veut continuer à le séduire. Jérusalem ne sera plus appelée délaissée, terre déserte, mais préférée, épouse.

Voyez Dieu veut séduire Jérusalem comme un homme veut séduire sa femme.

Nous aussi changeons la nature de notre combat, de nos vues. Comme cet homme myopathe, chacun de nous, nous cherchons notre vocation. Quoi faire dans notre vie : médecin, secrétaire, financier, professeur, technicien de laboratoire….on peut faire une analyse de compétences, de caractère pour savoir à quoi ma personne et personnalité est le mieux adapté. C’est cela décider de sa vocation, c’est-à-dire d’un choix de vie.

Bizarrement, notre texte d’aujourd’hui peut répondre à cette question : qui suis-je, qu’est ce que je veux faire ? Dieu veut nous séduire pour changer la nature de notre combat et trouver notre vocation.

Jésus est à un mariage. Marie lui fait constater qu’il manque quelque chose. Il y a un manque. Marie, image de la Synagogue, il manque le Messie. Ce n’est pas qu’ils n’ont plus de vin : il n’y a pas de vin. Jésus est comme sollicité et ne veut pas que son geste soit comme celui d’un magicien qui fait apparaître ce qui manque par un coup de baguette magique. Marie le sait bien et dit aux serviteur (diakonos en grec – diacre, ceux qui assistent) qu’il faut faire tout ce que Jésus dira. Ainsi que va faire Jésus ? Il va dire aux serviteurs de prendre des jarres de l’ancien testament (eau de purification), de l’eau de la Loi de Moïse pour la servir aux noces. Il ne faut pas voir ce texte comme un super miracle où Jésus aide pour ce jour-là car les gens se trouvent dans un drôle de situation. Il faut faire glisser notre perspective et changer la nature de notre connaissance de cette parabole. Il va solliciter l’aide des serviteurs pour montrer que le manque peut être surmonter. Le mal n’est plus jamais un obstacle pour faire le bien.

C’est la parole du Christ qui vient faire de ces jarres de l’Ancien Testament – exigence de purification par l’eau - l’eau nouvelle, c’est-à-dire le vin des noces entre Dieu et l’homme.

Faites tout ce qu’il vous dira, dit Marie : Jésus vient changer les choses mais pas sans nous. Les serviteurs sont le premiers à savoir d’où vient le bon vin. Ce bon vin est ce qui réjouit le cœur de l’homme. La parole de Jésus, la parole de Dieu, vient changer le cours de notre parabole, le cour de notre vie.

Quelle est notre vocation à nous ? Etre aimé de Dieu et s’en rendre compte. Jésus veut nous séduire tous. Voilà pourquoi cela se passe pendant des noces. Dieu nous séduit toujours et encore aujourd’hui. Le maître du repas constate que le bon vin est gardé jusqu’à maintenant. Jésus est toujours bon aujourd’hui, toujours vivant.

Ce que Jésus donne est toujours bon.

Quand je me suis posé la question de ma vocation, je me sentais trop tiré par Dieu. Au séminaire, lorsque ce myopathe a dit : changeons la nature du combat, cela m’a beaucoup éclairé car j’ai longtemps refusé ma vocation, l’appel de Dieu pour être prêtre. Et lorsque j’ai compris que ce que Dieu demande, c’est pour mon bonheur, mon épanouissement pour que ce soit celui des autres aussi , alors j’ai été comme libéré.

Est ce que la vocation, c’est comme une voie unique que Dieu a dans la tête et que nous avons à suivre nécessairement ? Non ; la vocation c’est d’abord, la séduction de Dieu à notre égard. Découvrir Dieu pour l’aimer, et aimer Dieu pour le découvrir.


Après, le mariage, être prêtre ou religieuse, c’est une voie pour aimer davantage Dieu par les autres, pour les autres.

Avant, ce choix du mariage ou d’un autre état de vie, il y a cette vie de célibataire qui peut durer et qui doit être accompagnée par nous tous, membres de l’église, par une attention délicate. Saint Paul dit que chacun nous avons un rôle à jouer. Ce temps est un temps de recherche de Dieu. Tout chrétien par son baptême, l’eucharistie et la confirmation vit avec le Christ pour avancer. Ceux qui sont en voie d’attente ou qui sont en état de manque, qu’ils se remettent toujours au Christ avec espérance pour tenir dans la souffrance et l’adversité.

Jésus en faisait ce signe de Cana manifesta sa gloire, ses disciples crurent en lui. Il manifesta que dans la fidélité à sa parole surgit des choses étonnantes que l’on ne soupçonnait pas ou que l’on désirait pas forcement comme une vocation.

Ainsi, comme ce myopathe, changeons la nature du combat pour voir que Dieu fait couler à flot ce qui manque. Nous manquons de joie d’espérance, de foi : « faisons tout ce qu’il dira » et il viendra couronner ce que nous décidons comme action pour en faire un bon vin, le vin du banquet de noce entre Dieu et l’homme.

Dieu veut nous séduire pour changer la nature de notre combat et trouver notre vocation que nous pourrons aimer et chérir.

Partager cet article

Repost 0
Published by le Père Etienne Givelet / célibataire catholique V. - dans La rencontre de l'autre
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Célibataires chrétiens: en route vers le Mariage
  • Célibataires chrétiens: en route vers le Mariage
  • : Ce blog apporte du sens sur la question du célibat des chrétiens/chrétiennes qui ont vocation à se marier religieusement et à fonder une famille chrétienne. Le blog répertorie les sites, les documents, propose la découverte de témoignages vécus sur le célibat chrétien non-consacré et apporte son grain de sel (de la Terre) sur cette question ô combien délicate. Frères et Soeurs, nous sommes plusieurs à vivre ce chemin de Vie qui nous fait franchir les difficultés pour mener au bonheur.
  • Contact

Rechercher

Archives